Crise des urgences : "Nous, médecins libéraux, résistons mieux pour l’instant mais à quel prix ?" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Crise des urgences : "Nous, médecins libéraux, résistons mieux pour l’instant mais à quel prix ?"

L’hôpital public est à bout de souffle. Deux ans après le début de l’épidémie de Covid, les urgences craquent de toute part sur l’ensemble du territoire, faute de bras. Les grèves, arrêts maladie et fonctionnements en mode dégradé sont devenus monnaie courante. 120 services d’urgences ont déjà restreint leur activité : en fermant la nuit ou en régulant l’accès, renvoyant les cas les moins graves vers la ville notamment. Mais comment les médecins libéraux gèrent-ils cette situation ? Sont-ils eux aussi sur le point d’imploser ? Éléments de réponse. "Ça...
42 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…