Le développement embryonnaire du cerveau semble particulièrement vulnérable en cas d’altérations précoces de la fonction thyroïdienne maternelle | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le développement embryonnaire du cerveau semble particulièrement vulnérable en cas d’altérations précoces de la fonction thyroïdienne maternelle

Une disponibilité adéquate en hormones thyroïdiennes au cours de la grossesse est nécessaire au développement optimal du cerveau fœtal. Au cours des 18 à 20 semaines de grossesse, la disponibilité en hormones thyroïdiennes fœtales dépend principalement du transfert placentaire de la T4 maternelle. Même si plusieurs études ont montré que la dysfonction thyroïdienne maternelle était associée à un neurodéveloppement de l’enfant suboptimal, la fenêtre temporelle de vulnérabilité reste à identifier. Le but de cette étude néerlandaise a donc été d’examiner l’association entre la fonction thyroïdienne maternelle et la morphologie cérébrale...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…