Un défi pour les transplanteurs : les cirrhoses et CHC dus au virus de l’hépatite C | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un défi pour les transplanteurs : les cirrhoses et CHC dus au virus de l’hépatite C

Si l’épidémie d’hépatite C est aujourd’hui largement maîtrisée, ses conséquences vont se faire sentir pendant encore de nombreuses années. Car l’hépatite virale C évolue vers la chronicité dans près de 80% des cas et, en l’absence de traitement, 10 à 20% des patients infectés chroniques vont développer une cirrhose et 5% un carcinome hépatocellulaire (CHC). Or la population concernée est importante, notamment dans la classe de population née entre 1940 et 1960 ; on estime qu’au sein de cette population, la prévalence de l’infection à VHC est de l’ordre de...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…