Hyperparathyroïdie primaire : 2% des femmes après la ménopause, notamment celles consommant peu de calcium | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hyperparathyroïdie primaire : 2% des femmes après la ménopause, notamment celles consommant peu de calcium

L’hyperparathyroïdie primaire est la cause la plus fréquente d’hypercalcémie. Jusqu’à 2 % des femmes après la ménopause pourraient avoir une hyperparathyroïdie primaire ; toutefois, on connaît mal les facteurs de risque d’hyperparathyroïdie primaire. Certaines pathologies héréditaires comme les néoplasies endocriniennes multiples ou l’irradiation cervicale exposent, mais pour un très faible nombre de cas, à l’hyperparathyroïdie primaire. Les facteurs susceptibles de stimuler la PTH et d’augmenter la probabilité qu’une cellule parathyroïdienne acquiert une mutation somatique puis une prolifération clonale sont donc intéressants à chercher dans ce contexte. Comme on sait que...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…