Une étude du génome entier pour identifier des loci génétiques d’azoospermie sécrétoire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une étude du génome entier pour identifier des loci génétiques d’azoospermie sécrétoire

L’azoospermie sécrétoire (non obstructive) est une des causes les plus fréquentes d’infertilité masculine. Sa pathophysiologie est méconnue même si on connaît certains gènes qui influencent la fertilité . Afin d’identifier des variants génétiques fréquents qui peuvent contribuer à l’azoospermie non obstructive chez des Chinois, une étude d’association a été menée par un groupe de généticiens chinois de Nanjing. Une étude d’association génome entier sur 2927 sujets ayant une azoospermie non obstructive et 5734 témoins a permis d’identifier une association entre le risque d’azoospermie non obstructive et des variants fréquents à...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…