Ozempic ne doit plus être prescrit en initiation

07/12/2023 Par Marielle Ammouche
Diabétologie
La prescription d’Ozempic et de Victoza, de Novo Nordisk, doit être réservée aux patients déjà sous traitement. Cela fait suite à des tensions d’approvisionnement et des ruptures de stock concernant ces analogues du GLP-1 liés à une explosion de la demande mondiale. Et ces tensions devraient se prolonger sur l’année 2024.

  En conséquence le laboratoire a décidé de suspendre provisoirement l’approvisionnement des doses d’initiation d’Ozempic (0,25 mg). "Aucune initiation de traitement avec Ozempic ou Victoza ne doit plus être faite", précise donc l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), dans un communiqué publié le 6 décembre. L’objectif est que les personnes déjà sous traitement puissent continuer à l’être. Pour les patients qui devaient être mis sous ces traitements, l’ANSM rappelle les alternatives possibles. Ainsi, pour le contrôle glycémique, il s’agit des autres aGLP-1 en fonction des disponibilités ou des autres antidiabétiques, selon les recommandations de la Société francophone du diabète. Et pour la maladie cardiovasculaire, il s’agit des inhibiteurs du SGLT2 (iSGLT).

 
Vignette
Vignette

6 commentaires
4 débatteurs en ligne4 en ligne
Photo de profil de Alain Joseph
1,5 k points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 6 mois
Effets indésirables possibles OZEMPIC- Hypersensibilité Réaction anaphylactique Eruption cutanée Urticaire allergique Hypoglycémie Hypoglycémie sévère chez le diabétique insulinotraité Diminuti...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17