Vitiligo : un premier traitement désormais disponible pour les patients

02/02/2024 Par Marielle Ammouche
Dermatologie
Le ruxolitinib (Opzelura, laboratoire Incyte) est désormais disponible et remboursé par l’Assurance maladie pour les patients présentant un vitiligo, d'après un arrêté paru mercredi au Journal officiel. 

 

La Commission européenne avait accordé, en avril dernier, une autorisation de mise sur le marché à la crème Opzelura 15 mg/g pour le traitement du vitiligo non segmentaire avec atteinte faciale chez les adultes et les adolescents à partir de 12 ans. Et en octobre, la Haute Autorité de santé avait rendu un avis favorable à son remboursement. 

Il s’agit du premier et du seul traitement approuvé dans l'Union européenne (UE) dans cette indication. 

Le ruloxitinib est un traitement ciblé, de la famille des inhibiteurs de la voie Janus kinase (JAK). Il a été évalué dans des études internationales en monothérapie, et a montré qu’avec une application deux fois par jour pendant six mois, plus de 30% des patients ont plus de 75% d’amélioration au niveau du visage et plus de 50% pendant un an. Ainsi qu’une repigmentation significative des lésions sur le reste du corps, hormis les mains et les pieds. 

Cette mise à disposition intervient dans le cadre d'un dispositif dit d'"accès direct", une mesure expérimentale inscrite dans la loi de financement de la Sécurité sociale depuis 2022 pour que certains médicaments arrivent plus vite auprès des patients français, c'est-à-dire sans attendre la négociation du prix. Le dispositif permet un remboursement du traitement, sans attendre la négociation du prix. "Le patient devra se procurer le traitement dans une pharmacie hospitalière", pendant la période d'accès direct, a indiqué à l'AFP la porte-parole du fabricant en France, Claire Lhériteau-Calmé.  

Selon l'association française du vitiligo, environ 1 à 2% de la population mondiale serait concernée par cette maladie chronique particulièrement affichante, et qui peut entrainer des perturbations importantes d’ordre psychosociales. Ainsi, plus d'un million de personnes en France sont concernées par cette pathologie, selon Incyte Biosciences qui emploie 2 500 employés dont 50 dans l'Hexagone. 

Le traitement Opzelura est déjà disponible aux Etats-Unis, en Allemagne et en Autriche. 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17