Une rétinopathie diabétique proliférante peut se développer dans les premières années suivant un diagnostic de diabète de type 2

03/11/2021 Par Pr Philippe Chanson
Diabétologie
La rétinopathie diabétique est une cause majeure de cécité chez les sujets de 20 à 64 ans avec, aux Etats-Unis, une prévalence de rétinopathie mettant en jeu le pronostic visuel estimée entre 4.4 et 8.2 %. De nombreuses études ont montré que le risque de rétinopathie diabétique augmentait avec la durée du diabète. Cependant, la rétinopathie diabétique proliférante peut survenir dans les 5 premières années après le diagnostic de diabète de type 2. C’est la raison pour laquelle le dépistage de la rétinopathie par un examen du fond d’œil au moment du diagnostic et au moins chaque année ultérieurement est recommandé dès le diagnostic de diabète.

Afin de déterminer l’incidence et les facteurs de risque de développer une rétinopathie diabétique proliférante, un décollement de rétine ou un glaucome néovasculaire dans les 5 ans suivant le diagnostic de diabète de type 2, une enquête a été menée chez les patients âgés de plus de 18 ans ayant un diabète de type 2 de découverte récente et ayant été suivis au moins pendant 5 ans. Les données ont été obtenues à partir d’une base de données nationales contenant des données de 2007 à 2015. A 5 ans après le diagnostic initial de diabète de type 2, 1.74 % (1249 des 71817 patients) ont développé une rétinopathie proliférante diabétique, 0.25 % ont eu un décollement de rétine et 0.14 % ont développé un glaucome néovasculaire. L’utilisation d’insuline (odds ratio = 3.59 ; IC 95 % = 3.16 – 4.08), une hémoglobine glyquée maximale > 9 % (OR = 2.10 ; 1.54 – 2.69), une néphropathie diabétique (OR = 2.68 ; 2.09 – 3.42), des troubles vasculaires périphériques (OR = 1.88 ; 1.25 – 2.86), une neuropathie (OR = 1.62 ; 1.24 – 2.11) et un âge supérieur (âge 65 – 74 ans) au moment du diagnostic (OR = 1.62 ; 1.28 – 2.03) sont les facteurs de risque de développement d’une rétinopathie diabétique proliférante à 5 ans. Un âge plus jeune au diagnostic, une assurance MEDICARE, une obésité morbide et le tabagisme sont en revanche des facteurs protecteurs. Une petite proportion des patients diabétiques de type 2 peut donc développer une rétinopathie diabétique proliférante dans les 5 ans suivant le diagnostic ainsi que d’autres séquelles néovasculaires (décollement de rétine ou glaucome néovasculaire) après un diagnostic de diabète de type 2. Un dépistage et une intervention précoce sont donc indispensables chez ces patients.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17