Antibiorésistance

L’OMS publie la liste des plus grands risques de résistances bactériennes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de mettre à jour sa liste de bactéries résistantes aux antibiotiques les plus à risque en 2024. Cette liste comprend 24 bactéries regroupées en 15 familles de bactéries résistantes aux antibiotiques classées selon trois catégories de priorité : critique, élevée et moyenne. 

22/05/2024 Par Dre Marielle Ammouche
Infectiologie Santé publique
Antibiorésistance

"Cette liste, qui cartographie la charge mondiale des bactéries résistantes aux médicaments et en évalue les effets sur la santé publique, est essentielle pour orienter les investissements et répondre à la crise de la mise au point d’antibiotiques et de l’accès à ces derniers", a déclaré la Dre Yukiko Nakatani, sous-directrice générale par intérim de l’OMS pour la résistance aux antimicrobiens.

Cette actualisation apparait d’autant plus nécessaire que "depuis la publication en 2017 de la première liste des agents pathogènes prioritaires, la menace de la résistance aux antimicrobiens s’est intensifiée, affaiblissant l’efficacité de nombreux antibiotiques et mettant en péril bon nombre des acquis de la médecine moderne", a-t-elle ajouté.

Les agents pathogènes les plus critiques sont les bactéries à Gram négatif résistantes aux céphalosporines de troisième génération et aux carbapénèmes, ainsi que Mycobacterium tuberculosis résistant à la rifampicine, qui "font peser une menace mondiale majeure", alerte l’OMS. Dans cette catégorie, on trouve aussi Acinetobacter baumannii résistant aux carbapénèmes.

L’infection à Pseudomonas aeruginosa résistant aux carbapénèmes (ParC) est passée de la catégorie "critique" à "élevée" dans la liste de 2024, car "il a été fait état d’une diminution de la résistance au niveau mondial", précise l’OMS.

Dans cette catégorie "priorité élevée", on trouve aussi Salmonella et Shigella, qui "représentent une charge particulièrement lourde dans les pays à revenu faible ou intermédiaire", de même que Staphylococcus aureus, qui pose – comme pseudomonas aeruginosa -, "de graves problèmes dans les établissements de santé". S’y ajoutent Neisseria gonorrhoeae, et Enterococcus faecium.

Enfin, les agents pathogènes moyennement prioritaires comprennent les streptocoques des groupes A et B (tous deux nouveaux sur la liste de 2024), les Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae. 

Références :

Communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS, 20 mai 2024)

https://www.who.int/publications/i/item/9789240093461

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17