Le risque de pathologie cardiovasculaire augmente chez les transgenres

27/09/2022 Par Pr Philippe Chanson
Cardio-vasculaire HTA
Le risque cardiovasculaire pourrait être augmenté chez les personnes transgenres mais son mécanisme reste mal connu. Cette étude danoise s’est donnée pour objectif d’analyser le risque cardiovasculaire chez les transgenres danois en comparaison de témoins.

  Il s’agit d’une étude de cohorte historique basée sur un registre des transgenres danois qui ont été comparés à des témoins appariés à l’âge. Le principal critère d’évaluation était le diagnostic d’une pathologie cardiovasculaire quelle qu’elle soit, incluant la prescription de médicaments pour des maladies cardiovasculaires au cours de la période 2000-2018. La cohorte des transgenres (n = 2 671) incluait des personnes qui avaient le code diagnostique ICD-10 (troubles de l’identité de genre) (n = 1 583) et les personnes ayant un changement de sexe légal (n = 1 088). 1 270 étaient assignés comme de sexe féminin à la naissance et 1 401 étaient assignés comme de sexe masculin à la naissance. Les témoins (n = 26 710) étaient appariés par l’âge (5 témoins du même sexe de naissance et 5 témoins de l’autre sexe de naissance du transgenre respectif). L’âge médian à l’inclusion était de 22 (intervalle interquartile = 18-29) ans pour les F->H et de 26 ans (21-39) pour les H->F. Le suivi moyen était de 4.5 ± 4.2 ans pour les F->H et de 5.7 ± 4.8 pour les H->F. Le hazard ratio pour une maladie cardiovasculaire quelconque était significativement supérieur chez les transgenres en comparaison des témoins du même sexe de naissance ou de l’autre sexe de naissance, avec un hazard ratio ajusté le plus élevé chez les transgenres F->H en comparaison des témoins hommes : 2.20 (IC 95 % = 1.64 – 2.95 ; p < 0.01). Les traitements hormonaux utilisés pour changer de genre expliquaient en partie le risque supérieur de maladies cardiovasculaires chez les transgenres F->H alors qu’il ne contribuait pas à l’élévation du risque de maladies cardiovasculaires chez les transgenres H->F. En conclusion, le risque de pathologie cardiovasculaire augmente chez les transgenres mais le mécanisme doit être encore analysé.

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17