Propagation d'un virus dans une foule

Les patients immunodéprimés ont payé un lourd tribut aux différentes vagues pandémiques de Covid

Covid : un risque infectieux persistant pour les personnes immunodéprimées

Face à la menace persistante du Covid-19, une enquête* réalisée par l’Institut Ipsos en population générale et chez des personnes sévèrement immunodéprimées met en évidence d’importantes différences dans la perception des risques entre ces populations.

04/04/2024 Par D.R.
Infectiologie
Propagation d'un virus dans une foule

Les patients immunodéprimés ont payé un lourd tribut aux différentes vagues pandémiques de Covid

Les patients immunodéprimés, au nombre d’environ 300 000 en France, ont, en effet, payé un lourd tribut aux différentes vagues pandémiques de Covid. Ils ont représenté environ 25 % des hospitalisations, admissions en soins intensifs et décès. Et ce, malgré la vaccination, dont l’efficacité est réduite chez cette catégorie de patients.

L’étude montre ainsi que la moitié des Français (51%) considère que le Covid est devenu une maladie bénigne contre 73% des personnes immunodéprimées – qui considèrent au contraire que le virus constitue toujours une menace grave pour leur santé. Pour autant, seulement une personne immunodéprimée sur deux se déclare inquiète face aux risques de contracter le Covid et des possibles conséquences sur sa santé.

Cette enquête révèle également que pour 45% des Français, "porter un masque dans les lieux publics clos ne sert pas à grand-chose aujourd’hui" … et seulement 27% en portent systématiquement en présence de personnes vulnérables. Face à une baisse de la vigilance de tous et d’un moindre respect des gestes barrières, beaucoup de personnes immunodéprimées se sentent à la fois incomprises, mises en danger, voire rejetées. Pour ce qui les concerne, 86% considèrent que le masque sert à se protéger dans les lieux publics clos, 67% aimeraient que leurs proches adoptent des gestes barrières par rapport à leur état de santé, mais 49% ont du mal à formuler cette demande.

44% des personnes immunodéprimées se sentent discriminées compte tenu des précautions qu’elles doivent prendre face au Covid (la moitié des Français déclare se tenir à distance des personnes portant un masque) et parfois exclues (46%) ; 67% déclarent que la crainte d’être infectée a toujours un impact sur leur vie (notamment sociale).

Face aux enjeux de la lutte contre le Covid-19, parmi d’autres mesures souhaitées, une quasi-unanimité des répondants (92% des personnes immunodéprimées et 83% des Français en général) pensent qu’il convient d’informer les Français sur la situation des personnes immunodéprimées, tandis que 64% des personnes immunodéprimées, mais aussi 49% de la population générale, souhaitent que soit rendu de nouveau obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics clos, comme les transports en commun par exemple.

*Enquêté réalisée grâce à un partenariat entre AstraZeneca et plusieurs associations de patients immunodéprimés en janvier/février 2024 auprès de 588 personnes immunodéprimées et 1500 personnes en population générale.

 

 

Références :

D’après une conférence de presse d’AstraZeneca (6 mars)

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

1 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne
Photo de profil de Eric Bernard
Eric Bernard est en ligne
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
"Enquêté réalisée grâce à un partenariat entre AstraZeneca" hum ! comment dire ce que je pense de cette "enquête" sans me faire traiter de complotiste ;-)...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17