Corriger un déficit en vitamine D a des effets positifs sur les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux et la mortalité

23/11/2021 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme
Les essais randomisés de supplémentation en vitamine D pour la prévention des maladies cardiovasculaires et de la mortalité de toutes causes ont généralement rapporté des résultats nuls. Mais peut-on généraliser ces résultats aux sujets ayant un taux faible de vitamine D ? L’objectif de cette étude a donc été de caractériser la relation dose-réponse entre les concentrations de 25-hydroxyvitamine D (25[OH]D) et le risque de maladie coronarienne, d'accident vasculaire cérébral et de mortalité toutes causes confondues dans les études d'observation et de randomisation mendélienne.

Les auteurs ont réalisé des analyses observationnelles à partir des données de 33 études prospectives portant sur 500 962 personnes sans antécédents connus de maladie coronarienne ou d'accident vasculaire cérébral au départ. Les analyses de randomisation mendéliennes ont été faites dans quatre études de cohorte de population (UK Biobank, EPIC-CVD et deux études basées sur la population de Copenhague) comprenant 386 406 sujets d'âge moyen et d'ascendance européenne, dont 33 546 personnes qui ont développé une maladie coronarienne, 18 166 personnes qui ont eu un accident vasculaire cérébral, et 27 885 personnes qui sont décédées. Les principaux critères de jugement étaient d’une part la maladie coronarienne, définie comme une cardiopathie ischémique mortelle ou un infarctus du myocarde non mortel, d’autre part les accidents vasculaires cérébraux, définis comme toute maladie cérébrovasculaire, et enfin la mortalité toutes causes confondues. Les analyses observationnelles suggèrent des associations inverses entre la survenue d’événements coronariens, d’accidents vasculaires cérébraux et la mortalité toutes causes confondues avec une concentration faible de 25(OH)D. Dans les analyses génétiques à l'échelle de la population, il n'y avait aucune association de la 25(OH)D génétiquement prédite avec une maladie coronarienne, un accident vasculaire cérébral ou la mortalité toutes causes. Cependant, pour les participants présentant une carence en vitamine D (concentration de 25[OH]D <25 nmol/L), les analyses génétiques ont fourni des preuves solides d'une association inverse avec la mortalité toutes causes (odds ratio pour une augmentation de 10 nmol/L de concentration de 25[OH]D génétiquement prédite = 0,69 [IC 95 % : 0,59-0,80] ; p<0,0001) et d’une association inverse non significative pour l'AVC (0,85 [0,70-1· 02], p=0,09) et les maladies coronariennes (0,89 [0,76–1,04] ; p=0,14). Une stratification plus fine des participants a trouvé des associations inverses entre les concentrations génétiquement prédites de 25(OH)D et la mortalité toutes causes jusqu'à environ 40 nmol/L. Les analyses de randomisation mendéliennes stratifiées suggèrent une relation causale entre les concentrations de 25(OH)D et la mortalité chez les individus ayant un faible statut en vitamine D. Ces résultats ont des implications pour la conception des essais de supplémentation en vitamine D et les stratégies potentielles de prévention des maladies.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17