Soirées d'intégration : 500 étudiants en médecine testés après 9 cas de Covid

07/09/2020 Par Louise Claereboudt
Vignette
Neufs étudiants en deuxième et troisième années de médecine de la faculté de Nantes ont été testés positifs au coronavirus. Tous les élèves de ces deux promotions vont par conséquent être dépistés ce lundi.  

Entre le 24 et le 27 août, une centaine d’étudiants en médecine de l’université nantaise s’étaient rendus dans les bars de la ville pour participer à des soirées d’intégration. Et neuf d’entre eux ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé vendredi 4 septembre l’Agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire lors d’une conférence de presse. 

Par mesure de précaution, l’ARS a pris la décision de tester “l’ensemble des deux promotions”, soit environ 500 personnes, a déclaré Jean-Jacques Coiplet, directeur général, rappelant que “la nécessité de faire la fête est légitime, mais elle doit s’accompagner de précautions. Ce genre d’événements sont des moments de risques. Il faut encore travailler pour faire passer des bons messages sur les gestes barrières”. 

Ce dépistage aura lieu “à proximité  de l’université”, sur “un site installé spécifiquement pour ça”. Si les cours à la faculté ne seront pas interrompus, des cours à distance seront cependant proposés pour la centaine d’étudiants présents aux rassemblements fin août. 

Ces derniers devront, en effet, observer une quarantaine de quatorze jours avant de pouvoir retourner sur les bancs de la fac. “On préconise aux élèves de troisième année, concernés par le rassemblement festif, de ne pas faire de stage en milieu hospitalier pendant quatorze jours”, a par ailleurs indiqué  Jean-Jacques Coiplet. 

La doyenne de l’UFR de médecine a également invité les étudiants en 4,5 et 6ème années qui auraient le sentiment de “s’être mis en danger”, à observer “les mêmes consignes d’isolement par principe de précaution”. 

 

[avec 20 Minutes et Presse Océan

Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17