Le Pr Raoult favorable à la vaccination des soignants et des sujets à risque de formes graves

09/07/2021 Par Louise Claereboudt
Personnalités
Interrogé par l’AFP, ce jeudi 8 juillet, le Pr Didier Raoult, défenseur de l’hydroxychloroquine, s’est prononcé en faveur de la vaccination des soignants et des personnes à risque de formes graves du Covid-19.
 

“Oui, je suis pour la vaccination mais pour une population à risque d'être particulièrement surexposée, ou à risque de faire des formes graves”, a affirmé à l’AFP le Pr Didier Raoult, lors d’un déjeuner organisé par le club d’investisseurs franco-chinois Chinese Business Club, à Paris, ce jeudi 8 juillet. “Quand vous avez un risque [...] l’indication vaccinale ne me paraît pas contestable”, a-t-il ajouté. “Le bénéfice individuel est d'autant plus important que vous êtes plus exposé.” Il est donc, selon l’infectiologue, “raisonnable” que les personnes exposées et qui peuvent faire une forme grave (sujets âgés, obésités maladives…) se fassent vacciner. Le directeur de l’IHU Méditerranée a toutefois émis des réserves sur la vaccination du reste de la population, notamment des enfants. “Est-ce que la vaccination générale permet de lutter contre la contagion ? Ce ne sont pas des éléments qui sont clairs dans la littérature ni dans la vraie vie.”

Alors que le sujet de la vaccination obligatoire des soignants fait débat dans toute la société, l’infectiologue a également considéré que “le personnel soignant qui est exposé doit réfléchir sérieusement à la vaccination”, estimant que “les vaccins” sont un “élément utile” à la lutte contre l'épidémie. Fervent défenseur de l’hydroxychloroquine, il a recommandé à toute personne malade de “se faire soigner”, comme il le préconise depuis “un an et demi”. “Une partie du désastre initial (en mars/avril 2020), c'est qu'on n'a pas soigné les gens, on leur a dit: ‘Attendez de vous étouffer’, or avec ce virus on peut avoir une insuffisance respiratoire épouvantable sans s'en rendre compte”, a-t-il déploré. Pour lui, “il y aura un moment où on sortira” de l’épidémie. “Sur la base des notions historiques que j'ai, ça risque de ressembler au bout d'un certain temps à la grippe.”   [avec AFP]

 
Vignette
Vignette

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17