"3 000 euros la journée dans des hôpitaux exsangues" : Buzyn tacle les médecins mercenaires

05/03/2018 Par Fanny Napolier

A l'occasion de son déplacement dans la Nièvre sur le thème de l'accès aux soins, Agnès Buzyn a été interrogée sur les fermetures des services d'urgences. Elle a regretté le recours aux "médecins mercenaires".

  Alertée par les élus de la Nièvre sur la fermeture du service d'urgences de Clamecy, Agnès Buzyn a rappelé qu'elle avait fait de l'accès aux soins sa "priorité numéro un". "Il faut évidemment de la proximité, surtout quand l'offre de soins est rare, il est évident que nous ne pouvons pas fermer des établissements de proximité", a assuré la ministre.  

  "Mais, aujourd'hui, nous avons des médecins mercenaires qui viennent se faire payer 3 000 euros la journée dans des hôpitaux exsangues pour faire tourner un bloc opératoire, pour faire tourner des urgences, a ajouté Agnès Buzyn. Certains sont bons, certains sont moins bons. Ce que je dois aux Français, c'est la même qualité des soins." En novembre dernier, la ministre a signé un décret plafonnant le salaire brut à 1 400 euros par jour pour un médecin mis à disposition d'un établissement public par une entreprise de travail temporaire, avec dégressivité jusqu'à 1 170 euros par jour en 2020. Par ailleurs, le décret impose aux agences d'intérim "de renseigner les établissements publics de santé sur les qualifications, l'autorisation d'exercice, l'aptitude, ainsi que le non-cumul d'activité" de leurs praticiens.  

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17