Syndrome du choc toxique : encore un tampon mis en cause

07/07/2018 Par Catherine le Borgne
Santé publique

Au Canada, une lycéenne de 16 ans est décédée dans son sommeil lors d'un voyage scolaire, en 2017. Les médecins légistes affirment aujourd'hui qu'elle a succombé au syndrome du choc toxique, probablement lié au tampon qu'elle portait. 

Une lycéenne canadienne de 16 ans est décédée dans son sommeil, lors d'un voyage scolaire dans la région de Vancouver, le 15 mars 2017. Si les circonstances de sa disparition refont surface, c'est que les médecins légistes de l’État de Colombie-Britannique, au Canada, viennent de rendre leurs conclusions : Sara Manitoski est décédée d'un syndrome du choc toxique (SCT), probablement lié au tampon hygiénique qu'elle portait. Sa mort avait suscité une vive émotion, notamment parce qu'elle s'était plainte de douleurs abdominales la veille au soir et qu'une de ses amies l'avait entendue gémir durant la nuit, sans y prêter attention.  Les tampons hygiéniques, mêmes bios, doivent être changés régulièrement. "Certaines femmes sont porteuses du staphylocoque doré, une bactérie qui n’est normalement pas dangereuse", expliquait à LCI le Dr Gérard Lina, biologiste médical et responsable du Centre National de Référence des staphylocoques des Hospices civils de Lyon. "Mais porter un tampon de manière prolongée peut la 'bloquer' au niveau du vagin. Alors, elle se multiplie et produit des toxines dangereuses", et un potentiel choc toxique. Le Pr Gérard Lina a lancé un projet de recherche pour mieux comprendre ce syndrome. Selon lui, les Françaises sont mal informées. "Quand on interroge les jeunes femmes, les deux tiers ont regardé la notice d’utilisation, les autres non. La notion d’éducation à l’utilisation de ce type de protection n’existe pas. Tout le monde apprend à sa façon. Il y a une espèce de tabou autour de cela : les règles sont vues comme quelque chose de sale. C’est dommage car le problème est masqué". [Avec pourquoidocteur.fr]    

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17