Plus de 1000 étudiants infirmiers auraient abandonné en quatre ans  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Plus de 1000 étudiants infirmiers auraient abandonné en quatre ans 

En déplacement dans le Loir-et-Cher, le ministre de la Santé a révélé que 1.300 "démissions" d’étudiants infirmiers avaient été enregistrées au cours des quatre dernières années. 

Une enquête “flash” menée par le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique et du Comité consultatif national et éthique (CCNE) a révélé, le 27 octobre, que dans les hôpitaux, un lit sur cinq est fermé faute de soignants disponibles pour les faire tourner. Interrogé sur le sujet jeudi 28 octobre lors d’un déplacement à l’hôpital de Blois (Loir-et-Cher), le ministre de la Santé a réfuté ces chiffres, reconnaissant toutefois “une situation compliquée”. Puis, Olivier Véran a révélé que 1.300 étudiants infirmiers ont démissionné entre 2018 et 2021.  

“Chez les infirmiers, il y a 1.300 démissions enregistrées, nous essayons de comprendre les raisons”, s’est ainsi exprimé le ministre, qui a formulé plusieurs hypothèses plausibles à ces départs massifs : leur arrivée en stage au plus fort de l’épidémie Covid aurait pu les décourager, ou l’hôpital manquerait d’attractivité.  

Olivier Véran a aussi reconnu qu’il fallait prendre en compte “la fatigue” des personnels soignants. “Il y a des soignants qui ont dû repousser leurs congés parce qu’il fallait sauver des vies (…) Il y a des soignants qui sont arrivés au bout de ce qu’ils étaient capables de donner et qui aujourd’hui ressentent de la fatigue, qui ont besoin de prendre du temps pour eux”, a-t-il dit.  

Le porte-parole du Gouvernement a fait savoir qu’une “enquête auprès de l’ensemble des établissements de santé pour objectiver la situation et son exploitation est en cours”.  

[avec 20 minutes]  

 

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…