Le Dr Maudrux poursuivi par l'Ordre des médecins pour avoir promu l'ivermectine

31/05/2021 Par Aveline Marques
Déontologie
L'ancien président de la Carmf a annoncé faire l'objet d'une plainte déposée par le Conseil départemental de l'Ordre des médecins du Vaucluse, qui lui reproche d'avoir "appelé les médecins à prescrire des thérapeutiques non éprouvées" sur son blog. 

"A cause de ce blog, je suis l’objet d’une plainte du Conseil de l’Ordre, qui souhaite apparemment me radier", annonce le Dr Gérard Maudrux, dans un post daté du 25 mai. L'urologue retraité, ancien président de la Carmf, fait l'objet d'une plainte déposée par le CDOM du Vaucluse devant la chambre disciplinaire de première instance à l'issue d'une commission de conciliation infructueuse qui s'est tenue le 17 février.  

D'après le procès-verbal signé par l'Ordre, dont le Dr Maudrux publie une copie, il lui est reproché d'avoir tenu depuis décembre 2020 "de façon répétitive des propos s'opposant à des recommandations faites dans l'intérêt de la santé publique et appelant les médecins à prescrire des thérapeutiques non éprouvées" sur son blog, alors hébergé par Le Quotidien du médecin. 

Le blogueur a en effet publié plusieurs posts rapportant les résultats d'études concernant l'ivermectine, antiparasitaire dont la demande d'autorisation temporaire d'utilisation dans le traitement du Covid a été rejetée par l'ANSM début avril après avoir été déconseillé par l'EMA et l'OMS. Des études qui, pour l'Ordre, "ne font pas la preuve de leurs rigueurs scientifiques". Le CDOM relève en outre que le blog était "accessible à tout public" et non aux seuls professionnels de santé. Il considère également que l'auteur, "spécialiste en urologie, n'apporte pas la preuve de ses compétences en infectiologie". 

"Apparemment liberté de pensée, liberté d’expression, défense des traitements que l’on pense meilleurs que ceux proposés par d’autres, les débats, les actions légales auprès des autorités, tout ceci sont des choses...

interdites aux médecins", a réagi le Dr Maudrux dans un post de blog très commenté, dénonçant une "accusation sans preuve" : "aucun exemple, aucune phrase, aucun billet n’est cité pour que je puisse répondre et me défendre", pointe-t-il. "Je ne m’oppose pas à des recommandations (par ailleurs une recommandation est une recommandation, pas une obligation !), je demande simplement qu’on mette un autre médicament dans ces recommandations", se défend-t-il. Et de conclure : "L’Ordre sort du débat médical, de la chasse aux traitements pour une maladie sévère, pour tomber dans la chasse aux sorcières."

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17