Convulsions, évanouissements, brûlures aux yeux… 550 personnes hospitalisées pour une maladie mystérieuse en Inde | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Convulsions, évanouissements, brûlures aux yeux… 550 personnes hospitalisées pour une maladie mystérieuse en Inde

Une mystérieuse maladie a fait son apparition le week-end dernier dans une ville du sud de l'Inde. 550 personnes ont été hospitalisées et un homme de 45 ans est décédé.

 

Depuis samedi 5 décembre, cette agglomération de 250.000 habitants située dans l’Andhra Pradesh, dans le sud-est de l’Inde, vit une véritable psychose. En quelques heures, des dizaines de personnes se sont plaintes "de nausées, de brûlures aux yeux et de convulsions rappelant les symptômes de l’épilepsie". Le soupçon plane "sur une possible contamination de l’eau du robinet fournie par la municipalité". Résultat, les gens “réclament des bouteilles d’eau minérale” comme jamais.

Le Gouvernement a dépêché une équipe médicale composée d'experts de l'Institut national de virologie, du Centre national de contrôle de maladies et de l'Institut des sciences médicales des Indes à Eluru, dans l'Etat de l'Andhra Pradesh pour enquêter sur cette maladie apparue samedi dernier provoquant des convulsions, des nausées et des douleurs chroniques. Selon un rapport publié lundi, la maladie peut causer "une crise d'épilepsie de 3 à 5 minutes, une perte de mémoire, de l'anxiété, des vomissements, des maux de tête et de dos".  

Plus de 300 personnes ont été admises dans les hôpitaux au cours du week-end, quelque 150 autres lundi et des dizaines mardi et mercredi, selon les autorités. Si la plupart ont pu regagner leur domicile, en revanche, un homme de 45 ans est décédé dimanche.

"Certains pensent qu'il s'agit d'une hystérie de masse, mais ce n'est pas le cas", a déclaré A.S. Ram, médecin-chef à l'hôpital gouvernemental d'Eluru, assurant que la plupart des personnes hospitalisées avaient montré de véritables symptômes. "La plupart des patients arrivent avec des petites blessures à la tête ou un oeil au beurre noir, après s'être soudainement évanouis. Mais en une ou deux heures, la plupart d'entre eux vont mieux", a-t-il précisé. Jeudi, 20 patients étaient encore hospitalisés.

D'après les dernières informations de L'India express, des traces de plomb et de nickel auraient été trouvées dans les échantillons sanguins des patients, laissant penser à une contamination de l'eau par les métaux lourds, via les pesticides. Des expertises plus poussées sont attendues.

[Avec AFP, courrierinternational.com et Indiaexpress.com]

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…