Suspendu pour "défaillances professionnelles", l'ex-président de CME attaque l'hôpital

08/10/2018 Par A.M.

Agé de 73 ans et souffrant d'une pathologie neurodégénérative, ce gynécologue-obstétricien de l'hôpital de Châteaudun (Eure-et-Loir) se bat depuis deux ans pour réintégrer son poste. Mis en cause pour des "erreurs de diagnostics", il s'estime toujours apte à exercer.

  L'affaire remonte à 2015, lorsque sept sages-femmes de l'hôpital de Châteaudun alertent la direction : leur chef de service, qui se trouve être également le président de la CME, commet des "erreurs de diagnostics, certaines avec de graves conséquences" ; il ne prescrit pas de dépistage de la trisomie 21, arrive avec plusieurs heures de retard à ses rendez-vous et demande aux sages-femmes de les assurer à sa place. En novembre, le praticien, alors âgé de 71 ans, est suspendu à titre conservatoire pour "défaillances professionnelles". Souffrant depuis 2007 d'une pathologie neurodégénérative qui l'a déjà contraint à lever le pied, le médecin estime néanmoins être apte à poursuivre ses activités. Il décide donc d'attaquer la décision devant le tribunal administratif d'Orléans. Débouté en août 2016, le gynécologue a fait appel. A l'audience, qui vient se tenir devant la cour de Nantes, l'avocate du praticien a pointé le caractère illégal de la mesure de suspension conservatoire, "qui ne peut pas excéder quatre mois". Le médecin, qui continue à percevoir son salaire, aimerait "continuer à assurer ses consultations", plaide-t-elle : "Il n’y a pas eu de critiques, à ce sujet, de l’ordre des médecins". Pour le rapporteur public, en revanche, les manquements du médecin sont "de nature à porter atteinte à la sécurité des patientes et au bon fonctionnement du service". [avec lechorepublicain.fr]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
13 débatteurs en ligne13 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17