Elle facturait des consultations à des patients morts : une médecin généraliste condamnée | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Elle facturait des consultations à des patients morts : une médecin généraliste condamnée

Une ancienne médecin généraliste de Fumay (Ardennes) a été condamnée à six mois de prison avec sursis pour escroquerie, ce lundi 5 décembre, par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières. Entre 2016 et 2018, elle facturait des consultations fictives à l’Assurance maladie.

 

Les faits se sont déroulés entre 2016 et 2018. Durant cette période, une médecin généraliste de 41 ans, installée à Fumay (Ardennes) est accusée d’avoir escroqué la CPAM pour un préjudice de plus de 24 000 euros. Elle vient d’être condamnée à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières. Elle facturait des consultations fictives.

Selon France Bleu, la praticienne – qui exerce désormais en Belgique – déclarait voir jusqu’à 58 patients par demi-journée à son cabinet. Soit "4 minutes 20 par patient", a épinglé l'avocat de la Sécu. Cette dernière s’est défendue, assurant travailler rapidement mais sérieusement". Deux patients ont toutefois indiqué avoir reçu un certificat d'aptitude au sport et une ordonnance sans avoir été examinés.

L’enquête a révélé qu’elle avait également facturé 46 consultations pour un même patient, qu’elle n’aurait vu en réalité que deux fois.

La médecin exerçait aussi à l’hôpital, dans le service de médecine et de soins de suite et de réadaptation, et suivait les résidents d’un l’Ehpad. Selon des infirmières des établissements, la généraliste rajoutait "à la main sur les listings, des noms de patients qu'elle n'avait pas vus", rapporte la radio locale. Certains résidents de l’Ehpad ne se souviennent pas d’avoir été vus par la praticienne.

Pire, trois ordonnances ont été délivrées à des patients décédées. Une "erreur", avance la praticienne, qui nie toute escroquerie. Cinq cartes vitales ont par ailleurs été retrouvées dans le cabinet qu’elle occupait. En outre, la CPAM indique que la médecin a facturé deux fois le même acte, à 80 reprises.

Une audience doit se tenir prochainement pour évaluer le montant des réparations du préjudice.

[avec L’Ardennais et France Bleu]

20 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…