Le cauchemar de trois étudiants en Paces, admis puis recalés en médecine par erreur | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le cauchemar de trois étudiants en Paces, admis puis recalés en médecine par erreur

Une semaine après avoir appris leur admission en filière médecine suite au concours de la Paces, trois étudiants de la faculté de Limoges se sont vu notifier une “erreur de matériel” entraînant leur recalage. Ils racontent leur désarroi et leur colère à Egora

Jeudi 2 juillet, les résultats de la Paces tombent à la faculté de Limoges. Pour Margaux, Julie et Matthias, tous les trois doublants cette année, le travail paye enfin : c’est l’admission en médecine. 

Ils sont classés 143eme, 148ème et 159eme. Alors que le numerus clausus est de 150 personnes cette année à Limoges, sans compter les étudiants étrangers, tous les trois passent de justesse, mais ils passent. “On a passé la semaine à fêter ça avec notre famille, on a eu le temps de le dire à tout le monde”, raconte Julie. “C’était la plus belle semaine de notre vie”, renchérit Margaux.

Mais cinq jours plus tard, le 7 juillet à 20h, à la veille du choix des filières de spécialité, ils reçoivent un mail de la responsable de la scolarité des Paces les informant qu’il y avait eu “des erreurs de correction de grille” et donc “une erreur de classement”. Tous les trois sont déclassés, placés sur liste d’attente, Matthias est à une place de l’admission en étant classé 159ème, Julie est 162ème et Margaux, 166ème. La douche froide. 

“C’était un mail sans excuses, rien du tout. Il était 20h et on avait le mail sous les yeux. On est tombés de très haut”, lâche Margaux, abattue. Immédiatement, Julie tente de contacter, via les réseaux sociaux, d’autres étudiants afin de savoir si elle était la seule dans ce cas. C’est comme cela qu’elle entre en contact avec Matthias et Margaux. 

 

Problème sur la feuille de correction

“Le lendemain on est allés à la fac ensemble pour demander un rendez-vous avec les doyens, explique la jeune femme. On a eu un rendez-vous avec les doyens de médecine, de pharmacie, la responsable des études et la personne chargée de la correction des grilles de QCM”. “Nous, on était un peu K.O, poursuit Matthias. Ils nous ont ...

31 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…