En cas d’intolérance aux statines, l’acide bempédoïque peut être une alternative

02/05/2023 Par Pr Philippe Chanson
Cardio-vasculaire HTA
L’acide bempédoïque est un inhibiteur de l’ATP citrate lyase qui réduit le LDL cholestérol et est associé à une faible incidence d’événements secondaires musculaires. Cependant ses effets sur les complications cardiovasculaires de l’athérosclérose restent incertains.

Dans un essai randomisé en double insu versus placebo, des patients incapables de prendre des statines ou qui ne souhaitaient pas prendre de statines du fait d’effets secondaires inacceptables (patients intolérants aux statines) et à haut risque de maladies cardiovasculaires, ont reçu soit de l’acide bempédoïque oral à la dose de 180 mg par jour, soit du placebo. Le critère d’évaluation principal était un critère composite d’événements cardiovasculaires majeurs : décès de cause cardiovasculaire, infarctus du myocarde non fatal, AVC non fatal ou revascularisation coronaire. Un total de 13 970 patients a été randomisé : 6 992 ont reçu l’acide bempédoïque et 6 978 le placebo. La durée médiane du suivi était de 40.6 mois. Le taux de cholestérol LDL moyen au début de l’étude était de 1.39 g/l dans les 2 groupes et, après 6 mois, la réduction du LDL cholestérol sous acide bempédoïque était supérieure de 0.29 g/l à celle obtenue sous placebo. La différence observée dans le pourcentage de réduction était de 21.1 points de pourcentage pour l’acide bempédoïque. L’incidence des événements du critère composite principal était significativement inférieure sous acide bempédoïque à celle obtenue sous placebo (819 patients, soit 11.7 %, versus 927, soit 13.3 %, donnant un hazard ratio de 0.87 ; IC 95 % = 0.79 à 0.96 ; p = 0.004). Il en était de même pour le critère associant les décès cardiovasculaires, les AVC non fatals, les infarctus non fatals (575, soit 8.2 % versus 663, soit 9.5 %, donnant un hazard ratio de 0.85 ; 0.75 à 0.96 ; p = 0.006) ou l’incidence des infarctus du myocarde fatals ou non fatals (261, soit 3.7 % versus 334, soit 4.8 %, donnant un hazard ratio de 0.77 ; 0.66 à 0.91 ; p = 0.002) et celle des revascularisations coronaires (435, soit 6.2 % versus 529, soit 7.6 %, donnant un hazard ratio de 0.81 ; 0.72 à 0.92 ; p = 0.001). L’acide bempédoïque n’avait pas d’effet significatif sur les AVC fatals ou non fatals, le décès de cause cardiovasculaire et la mortalité globale. Les incidences de la goutte (3.1 % versus 2.1 %) et des lithiases biliaires et 2.2 % versus 1.2 %) étaient supérieures sous acide bempédoïque à celles observées sous placebo comme l’était l’incidence d’une petite augmentation de la créatininémie, de l’acide urique et des enzymes hépatiques. En conclusion, chez les patients intolérants aux statines, le traitement par acide bempédoïque est associé à un risque inférieur d’événements cardiovasculaires majeurs (décès de cause cardiovasculaire, infarctus du myocarde non fatal, AVC non fatal ou revascularisation coronaire) en comparaison du placebo.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17