Les Français sont attachés à la Sécurité sociale mais jugent le reste à charge trop élevé

01/02/2021 Par Sandy Bonin
Assurance maladie / Mutuelles
Si la majorité des Français approuvent le financement public de l’Assurance maladie, ils trouvent que le reste à charge en santé est trop élevé révèle une nouvelle étude de la Drees.  

Le caractère public de l’assurance maladie fait l'unanimité chez les Français qui sont 94% à y être favorables. Près des deux tiers des personnes interrogées jugent que l’assurance maladie doit bénéficier à tous, sans distinction de catégorie sociale et de statut. Cette opinion varie peu selon l’âge, le sexe, le niveau de revenu ou encore le niveau de santé déclaré.  

Attachés à la Sécurité sociale, les Français se disent également majoritairement réfractaires (84%) à une baisse des prestations d’assurance maladie en échange d’une baisse de leurs impôts ou cotisations. Ainsi, 58% des Français privilégient le maintien au niveau actuel des prestations sociales et des remboursements d’assurance maladie à des mesures visant la réduction du déficit de la Sécurité sociale.  

Enfin, les Français sont critiques concernant leur reste à charge en santé. D’après les comptes de la santé, le reste à charge poursuit sa tendance à la baisse et s’élève à 6,9% de la consommation de soins et de biens médicaux en moyenne en 2019, avec de forts contrastes selon les postes de soins et les personnes. 62% des Français jugent ce reste à charge en santé élevé, dont 13% "beaucoup trop élevé".  

Le niveau de vie influence très fortement la probabilité de répondre que le reste à charge est beaucoup trop élevé avec un écart de 10 points entre les personnes appartenant aux 20% des ménages dont le niveau de vie est le plus bas et celles appartenant aux 20% des ménages dont le niveau de vie est le plus élevé (17% contre 7%). 

Les Français qui déclarent un état de santé moyen, mauvais et très mauvais déclarent majoritairement que le reste à charge est beaucoup ou un peu trop élevé (65%), c’est le cas pour 60% des Français en bonne santé. Toutefois, parmi les personnes à l’état de santé mauvais et moyen, celles déclarant avoir une affection de longue durée ont moins tendance à considérer un reste à charge beaucoup ou un peu trop élevé que ceux déclarant ne pas avoir d’ALD. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17