PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un généraliste interdit d’exercer pour avoir prescrit des "traitements dangereux" à ses patients

a alerté la chambre disciplinaire : elle dépasse "de manière habituelle, voire systématique, les recommandations de la HAS, laquelle préconise des antibiothérapies ne dépassant pas 28 jours, sauf exceptions".

Or, le généraliste les prescrivait "sur des périodes de plus d’un mois, pouvant atteindre cinq mois". Une patiente s’est par exemple vu prescrire "sept cures d’antibiotiques en un an" pour une bronchite aiguë. Et ce, "sans corticothérapie ni kinésithérapie respiratoire". Cette dernière a par la suite été hospitalisée en urgence.

Pour le praticien, en revanche, sa pratique est "parfaitement conforme" aux recos de la HAS sur la borréliose de Lyme, pour laquelle de nombreux patients lui sont "régulièrement adressés" par des confrères, ajoute actu.fr.

[avec actu.fr]

22 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…