L’Ordre des médecins tire la sonnette d’alarme sur la conservation des données des patients Covid

16/06/2020 Par Marion Jort
Patients

L’Ordre des médecins s’inquiète de la volonté du Gouvernement d’allonger la durée de conservation des données des patients malades du Covid-19.    Face à la crise Covid et pour organiser la “riposte sanitaire”, le Gouvernement a mis en place, le mois dernier, un système de détection, d'isolement et de traçage des patients dont le principe avait été adopté par le Parlement. Au coeur de ce dispositif, rappelle l’Ordre des médecins, une base de données avait été créée dans le but de “rompre les chaînes de contamination”.  Mais dans un communiqué publié le 15 juin, l’Ordre dit exprimer sa “vive inquiétude” concernant l’article 2 du projet de loi sur la fin de l’urgence sanitaire, dans lequel le Gouvernement envisage de prolonger la durée de conservation de certaines données collectées des patients malades du Covid. Selon le texte, “les modalités de cette prolongation, en particulier sa durée et les données concernées (...) seront fixées par décret en Conseil d'État" après avis des instances concernées. Une décision loin de convenir à l’Ordre. 

Traçage : le secret médical (presque) sauvé des eaux "Garant du secret médical, l'Ordre des Médecins, particulièrement vigilant quant à l'utilisation des données des patients, exprime aujourd'hui sa vive inquiétude", a fait savoir l’institution dans un communiqué. Elle explique être particulièrement inquiète concernant trois points : la conservation et l’utilisation des fichiers SIDEP et AmeliPro, qui sont “contraires aux engagements pris vis-à-vis de la profession en mai dernier”, les modalités de prolongation qui seraient fixées par décret, échappant donc au débat parlementaire qui n’apparaissent pas, aux yeux de l’Ordre “conformes à l’enjeu démocratique que représente pour les citoyens ce débat important” et enfin, le fait que l’élargissement du champ des données ait lieu au moment où la pandémie soit en recul.  L’Ordre dénonce donc un “double langage” du Gouvernement et demande la suppression de cet article 2.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
22 débatteurs en ligne22 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17