Ces risques qui s’accumulent pour votre santé tandis que vous regardez la télévision | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ces risques qui s’accumulent pour votre santé tandis que vous regardez la télévision

Rester assis de manière prolongée, particulièrement en regardant la télévision, est associé à une augmentation du risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de cancers, de diabète et de mortalité globale. L’activité physique ne permet de corriger le risque associé à la sédentarité que chez les sujets très actifs, c’est-à-dire ceux qui font l’équivalent de 10 à 11 heures de marche rapide par semaine : la grande majorité de la population américaine est donc inactive et garde un excès de risque de mortalité en relation avec la sédentarité.

Depuis plusieurs années, de nombreuses campagnes ont été lancées pour augmenter l’exercice physique et diminuer la sédentarité. Ces campagnes ont-elles porté leurs fruits ? Afin d’évaluer les types de comportements sédentaires et leur évolution dans le temps en fonction des caractéristiques sociodémographiques et des modes de vie dans la population américaine, des épidémiologistes ont analysé les données des enquêtes de la NHANES sur 11 années, entre 2001 et 2016, chez les enfants et chez les adultes.

L’enquête a porté sur 51 896 sujets, d’âge moyen 37.2 ans, dont 50 % étaient des femmes. On comptait 10 359 enfants, 9 639 adolescents et 31 898 adultes. Dans l’enquête 2015-2016, la plus récente, la proportion estimée des sujets assis pendant plus de 2 heures chaque jour pour regarder la télévision ou des vidéos était élevée, et cela quel que soit l’âge : 62 % des enfants (IC 95 % : 57 % à 67 %), 59 % des adolescents (54 % à 65 %), 65 % des adultes (61 % à 69 %), soit 62 % des adultes âgés de 20 à 64 ans (58 à 66 %) et 84 % des adultes > 65 ans (81 à 88 %). Entre 2001 et 2016, les chiffres ont diminué de -3.4 % (-11 % à + 4.5 %, p pour la tendance = 0.004) chez les enfants, cette baisse étant essentiellement portée par des modifications du comportement des enfants non hispaniques, blancs. Les chiffres sont restés stables chez les adolescents, la différence de 4.8 % (-12 % à + 2.3 %, p pour la tendance = 0.6) n’étant pas significative de même que chez les adultes âgés de 20 à 64 ans (-0.7 % ; -5.6 % à 4.1 %, p pour la tendance = 0.82). En revanche, l’augmentation chez les adultes de plus de 65 ans (+ 3.5 % ; -1.2 % à + 8.1 %, p pour la tendance = 0.03) est significative. La proportion estimée des sujets passant  plus d’1 heure par jour sur un ordinateur en dehors de l’école ou du travail a augmenté à tous les âges, passant chez les enfants entre 2001 et 2016 de 43 % (40 à 46 %) à 56 % (49 à 63 %), soit une différence de + 13 % (p pour la tendance < 0.001), chez les adolescents de 53 % (47 à 58 %) à 57 % (53 à 62 %), soit une différence de + 4.8 % (p pour la tendance = 0.002) et chez les adultes, passant de 29 % (27 à 32 %) à 50 % (48 à 53 %), soit une différence de 21 % (18 à 25 %) (p pour la tendance < 0.001). De 2007 à 2016, le nombre total d’heures quotidiennes en position assise a augmenté chez les adolescents passant de 7 heures (6.7 à 7.4) et 8.2 heures (7.9 à 8.4) donnant une différence de + 1.1 heure (0.7 à 1.5). Elle a augmenté également chez les adultes, passant de 5.5 heures (5.2 à 5.7) à 6.4 heures (6.2 à 6.6) donnant une différence de 1 heure (0.7 à 1.3) (p pour la tendance < 0.001). 

En conclusion, selon cette enquête représentative sur le plan national de la population américaine, entre 2001 et 2016, la prévalence estimée du temps passé en position assise à regarder la télévision ou une vidéo pendant au moins 2 heures par jour est restée élevée et stable mais la prévalence estimée de l’utilisation d’un ordinateur en dehors des heures de travail ou de l’école a augmenté dans tous les groupes d’âge et le temps total estimé passé en position assise a augmenté chez les adolescents et les adultes.

Sources : 
Yang L. et al. Trends in sedentary behavior among the US population 2001-2016. JAMA 2019 ; 321 : 1587-1597.
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…