Un lien entre fréquence des rapports sexuels et ménopause | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un lien entre fréquence des rapports sexuels et ménopause

Des mécanismes comportementaux et adaptatifs seraient en cause.
Une activité sexuelle assez fréquente à l’approche de la ménopause retarderait l’âge de la ménopause. Des mécanismes comportementaux et adaptatifs seraient en cause. Plusieurs données ont suggéré que les femmes mariées avaient un âge d’entrée en ménopause plus élevé que les autres. Certaines équipes ont par ailleurs émis l’hypothèse de l’impact de phéromones males, ces substances chimiques qui attirent le sexe opposé, sur la survenue de la ménopause. Tout ceci pouvant être en relation avec l’activité sexuelle de la femme. C’est pourquoi des chercheurs londoniens ont voulu en savoir plus...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…