Les autoanticorps anti-21-hydroxylase restent très longtemps positifs dans la maladie d’Addison auto-immune | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les autoanticorps anti-21-hydroxylase restent très longtemps positifs dans la maladie d’Addison auto-immune

La cause la plus fréquente d’insuffisance surrénale périphérique ou maladie d’Addison, dans les pays occidentaux, est la cause auto-immune caractérisée par des autoanticorps dirigés contre l’enzyme de la stéroïdogenèse, la 21-hydroxylase. La détection des anticorps anti-21-hydroxylase est donc largement utilisée pour le diagnostic étiologique de la maladie d’Addison, en particulier pour faire la différence avec les autres causes de maladie d’Addison comme la tuberculose ou le syndrome des phospholipides, etc. Lorsque l’insuffisance surrénale est ancienne se pose la question de la persistance ou non d’autoanticorps anti-21-hydroxylase au long cours. C’est...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…