Le japonais diabétique de type 2 : des différences mais pas vis-à-vis du sémaglutide oral | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le japonais diabétique de type 2 : des différences mais pas vis-à-vis du sémaglutide oral

Le diabète de type 2 chez les Japonais a une pathophysiologie un peu différente car leur IMC est inférieur et que le défaut de l’insulinosécrétion est plus important, cela en comparaison à des populations européennes. Les habitudes alimentaires sont aussi différentes. On peut donc raisonnablement s’interroger sur les effets des agonistes du récepteur du GLP1 dans les populations asiatiques, en l’occurrence les Japonais, en comparaison de populations occidentales. L’étude PIONEER 9 s’était donc donné pour but d’évaluer dans cette population l’effet dose-réponse du sémaglutide oral et de comparer son efficacité...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…