Diabète auto-immun latent : pas moins de complications microvasculaires sur le long terme | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabète auto-immun latent : pas moins de complications microvasculaires sur le long terme

On détecte des auto-anticorps marqueurs du diabète auto-immun chez 2 à 12 % des adultes chez qui l’on fait un diagnostic de diabète. On considère que ces patients diabétiques ont une forme modérée de diabète auto-immun, appelé aussi diabète auto-immun latent de l’adulte (LADA, Latent Autoimmune Diabetes of Adulthood ). Ce diabète LADA a-t-il des caractéristiques différentes du diabète de type 2 habituel en termes de complications microvasculaires ? Afin de répondre à cette question, un groupe de chercheurs anglais a ré-analysé les données de l’étude UKPDS, cette grande étude...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…