Oxygénothérapie à la phase aiguë de l’infarctus : pas plus d’intérêt chez les diabétiques que chez les non-diabétiques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Oxygénothérapie à la phase aiguë de l’infarctus : pas plus d’intérêt chez les diabétiques que chez les non-diabétiques

L'infarctus du myocarde (IDM) est défini comme une mort cellulaire du myocarde due à une ischémie prolongée par inadéquation entre l'apport et la demande en substrats et en oxygène. Pendant des décennies, il était recommandé (recommandations fondées sur l'opinion d'experts) de mettre en route une oxygénothérapie à tous les patients à la phase aiguë. L’étude “ Determination of the Role of Oxygen in Suspected Acute Myocardial Infarction (DETO2X-AMI)”, publiée en 2017 (1), ayant démontré que l'oxygénothérapie n'était pas associée à une réduction de la mortalité, les nouvelles recommandations n’indiquent plus...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…