Les statines sont bénéfiques aussi pour le microbiote

03/06/2020 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme Médecine interne
Depuis plusieurs années, on souligne l’intérêt de ces résidents intestinaux normaux que sont les bactéries commensales sur notre santé.

Le typage du microbiome a récemment identifié l’entérotype Bacteriodes2, une configuration du microbiote intestinal associé à l’inflammation systémique. L’entérotype Bacteriodes2 est caractérisé par une proportion élevée de Bacteriodes et une faible proportion de Faecalibacterium avec des densités de cellules microbiennes basses et sa prévalence varie de 13 % dans la population générale à 78 % chez les patients ayant une pathologie digestive inflammatoire. Des changements dans la consistance des selles et dans le statut inflammatoire au cours de la progression vers l’obésité et les comorbidités métaboliques ont fait imaginer que ces développements pourraient être corrélés de manière similaire à une augmentation de la prévalence de l’entérotype Bacteriodes2 potentiellement dysbiotique. L’équipe de Karine Clément, à la Pitié-Salpêtrière et de Jeroen Raes à Louvain, en Belgique, a exploré les altérations du microbiote associé à l’obésité dans une cohorte de 888 patients, la cohorte MetaCardis Body Mass Index Spectrum, et ont identifié que le traitement par statine pouvait être une co-variable clé de la diversification du microbiote. En s’intéressant à une sous-cohorte de participants qui n’étaient pas traités par statine, ils ont montré que la prévalence de l’entérotype Bacteriodes2 était corrélée avec l’IMC, augmentant de 3.9 % chez les sujets minces ou en surpoids jusqu’à 17.73 % chez les participants obèses.

L’inflammation systémique chez les sujets présentant un entérotype Bacteriodes2 est supérieure à ce qui est prédit sur la base de leur obésité, indiquant que l’entérotype Bacteriodes2 est une constellation de microbiote dysbiotique. Ils ont surtout observé que la dysbiose microbiotique associée à l’obésité était associée de manière négative au traitement par statine, conduisant à une prévalence inférieure de l’entérotype Bacteriodes2 à 5.88 % chez les participants obèses traités par statine. Ces résultats ont été validés tant dans la base de données cardiovasculaire MetaCardis (n = 282) que dans la cohorte de population flamande indépendante, Flemish Gut Flora Project (n = 2 345). Les bénéfices potentiels des statines dans ce contexte vont nécessiter des études prospectives cliniques pour vérifier si cet effet est reproductible dans une population randomisée. Si ces résultats sont vérifiés, on pourra considérer que les statines, parmi leurs effets, auraient aussi celui de moduler le microbiote.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17