"Je regrette d'avoir choisi la médecine générale" : écoeurée par les "exigences" de ses patients, elle déplaque | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je regrette d'avoir choisi la médecine générale" : écoeurée par les "exigences" de ses patients, elle déplaque

À 48 ans, Anne*, médecin généraliste en Auvergne, a décidé de déplaquer. Malgré sa vocation, cette praticienne ne supporte plus l’attitude “consumériste” , “ menaçante” et “ culpabilisante” de ses patients. Ayant le sentiment d'exercer pour répondre à leurs exigences, elle ne se sent plus, aujourd'hui, libre de soigner comme elle l’entend. Dégoûtée par deux plaintes déposées à son encontre, elle raconte, pour Egora , ses années d’épuisement à lutter contre ceux qu’elle veut aider.  Deux mois après avoir décidé de déplaquer, Anne*, médecin généraliste en Auvergne, oscille entre colère...
77 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…