Valsartan : une seconde étude retirée pour suspicion de falsification | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Valsartan : une seconde étude retirée pour suspicion de falsification

Alors qu’une première étude sur le Valsartan, l’étude Kyoto Heart Trial, a été retirée de la revue The European Heart Journal après la découverte de nombreuses falsifications de dossiers patients contribuant à rendre positive une étude qui ne l’était pas, les recherches Jikei Heart Trial vont être à son tour retirées par la prestigieuse revue The Lancet pour les mêmes raisons. Ces deux études évaluaient l’effet de l’antihypertenseur Valsartan sur le risque de patients hypertendus à développer un accident vasculaire cérébral ou d’autres pathologies cardiovasculaires. Elles avaient conclu à un...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…