Détournement de masques : livraisons sous haute tension, mais sécurisées assure le Gouvernement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Détournement de masques : livraisons sous haute tension, mais sécurisées assure le Gouvernement

Alors que des détournements de masques par les Américains ont été signalés par certaines régions françaises, le Gouvernement a annoncé, ce jeudi 2 avril, qu’il faisait tout pour sécuriser les livraisons.
 

 

Mercredi 1er avril, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côté d’Azur, annonçait sur la chaîne russe RT, le détournement de plusieurs millions de masques commandés par la France par les Etats-Unis, directement sur le tarmac, à coup de “cash”.

Interrogée sur France 2, Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, a déclaré qu’elle ne disposait pas de précisions sur une éventuelle surenchère de la part d'acheteurs américains sur les tarmacs chinois, mais a toutefois assuré que le nécessaire était fait pour que “les livraisons soient sécurisées”. “Si ces comportements existent, ça s’explique sans doute par le fait qu’il y a une tension mondiale sur l’approvisionnement en matériel de protection”, a-t-elle expliqué. Un point aérien en direction de la Chine a ainsi été mis en place par la France pour sécuriser les approvisionnements.

Le Gouvernement américain a, de son côté, démenti toute tentative de détournement. Ce qui pourrait laisser penser que des acquéreurs privés en sont à l’origine, indique l’AFP. D’autres présidents de régions, outre Renaud Muselier, ont également fait part de leur inquiétude. “Nous avions repéré un stock de masques il y a dix jours, qu’on a pas réussi à acheter parce que d’autres ont surenchéri, ils étaient prêts à payer trois fois le prix du marché”, a déclaré Valérie Pécresse, président de la région Ile-de-France, au micro de France Info ce vendredi.

S’il n’a pas été victime, Jean Rottner, président de la région Grand Est, a cependant affirmé que ces  pratiques étaient “courantes”. “Sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, dont il faut se battre”, déclarait-il mercredi sur RTL.

 

 

Selon l’Express, la France ne serait pas si blanche dans cette affaire puisqu’elle aurait saisi, le 5 mars, des masques appartenant à la société suédoise Mölnlycke sur son territoire, alors qu’ils étaient destinés à l’Espagne et à l’Italie.

De leurs côtés, les présidents de régions s’organisent pour éviter les industriels non fiables, les détournements, ou encore les vols. Renaud Muselier a, par exemple, fait  appel à Ceva, la filiale logistique de la CMA-CGM, une compagnie maritime d'affrètement française. Pour rappel, le 31 mars, Emmanuel Macron a annoncé que la production de masques en France atteindrait 10 millions par semaine d’ici la fin du mois d’avril.

 

[avec France Info et l’Express]

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…