Violences contre les soignants : le ministère de la Santé dévoile une nouvelle campagne de sensibilisation

19/12/2023 Par Mathilde Gendron
Violence
Alors qu’un plan pour mettre fin aux violences faites aux soignants contenant 42 mesures avait été annoncé en septembre dernier, le ministère de la Santé a dévoilé ce mardi 19 décembre une nouvelle campagne de sensibilisation à destination du grand public.  
 

Ce mardi 19 décembre, le ministère de la Santé a annoncé le lancement d’une campagne de sensibilisation sur la sécurité des professionnels de santé et à destination du grand public. Elle a pour objectif de “changer le comportement des patients violents et d’inciter les professionnels victimes à porter plainte”, indique le ministère de la Santé. “C’est la première fois qu’une telle campagne est mise en place”, poursuit-il. "Les patients ne sont pas hors du droit. Injures, insultes, agressions physiques,… Face aux violences dont sont victimes les professionnels de santé, une seule réponse : la tolérance zéro", écrit la ministre déléguée à la Santé sur X (anciennement Twitter), Agnès Firmin Le Bodo.

La campagne s’appuie sur deux axes. Le premier consiste à mettre en place une “tolérance zéro” chez les patients “en combattant toute forme de violence, et [en] rappelant les peines encourues”. Dans un second temps, les professionnels de santé sont invités “à se signaler systématiquement” après avoir subi des violences, “qu’elles soient physiques ou verbales, en portant plainte”. 

La campagne prend la forme de trois affiches diffusées dans les lieux de soins et sur les réseaux sociaux, du 19 décembre 2023 au 18 janvier 2024. Elles mettent en avant “trois situations qu’un professionnel de santé peut être amené à subir dans son quotidien ; une infirmière agressée aux urgences de l’hôpital, un médecin violenté au sein de son cabinet médical et une pharmacienne décontenancée face à la dégradation de son lieu de travail”.  

Ces affiches comportent chacune le même titre, volontairement “cinglant” : “Il faut être malade pour s’en prendre à un professionnel de santé”. Un QR code est également disponible et permet de lire des témoignages de professionnels de santé, qui ont été victimes de violence.  

Trois autres affiches sont à destination des soignants, indiquant “Face à la violence, ne gardons pas le silence”. Elles comportent également un QR code permettant aux professionnels de santé de porter plainte. 

En septembre dernier, la ministre déléguée à l'Organisation territoriale et des Professions de santé, Agnès Fimin Le Bodo, avait déjà annoncé “42 mesures fortes” contenues dans le plan pour lutter contre les violences faites aux soignants. Parmi elles, des cours pour gérer l’agressivité des patients en fac de médecine ou encore des bracelets d’alerte. 

Si les chiffres concernant les violences à l’encontre des professionnels de santé doivent être dévoilés dans les prochains jours, le ministère estime “qu’en moyenne, 65 [soignants] sont victimes de violences, physiques ou verbales, chaque jour”.  

Le ministère de la Santé rappelle également qu’une page d’informations pour accompagner les professionnels de santé victimes est disponible sur ce site, ainsi qu’un kit de sensibilisation. 

 
Vignette
Vignette

SAS : accepterez-vous de partager votre agenda ?

Pierre Nevians

Pierre Nevians

Non

A tout problème complexe, il y a une solution simple .... et fausse. Il faut cesser de voir la médecine libérale comme une rustin... Lire plus

8 commentaires
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de L. K.
2,2 k points
Débatteur Passionné
Aide Médicale Urgente
il y a 6 mois
"il faut être malade pour s'en prendre à un soignant" = aucun sens de la psychologie, et une incompétence totale dans l'art de désamorcer un conflit. Consternant. Sans même mentionner le jugement de v...Lire plus
Photo de profil de Isabelle Gaday
260 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 6 mois
Et non ,ça ne fonctionne pas comme ça! Pour les insultes tant que le patient n'utilise pas de terme raciste, sexiste , ou religieux , qu'il n y a pas de menace physique ,la plainte n' est pas recevab...Lire plus
Photo de profil de Yves Adenis-Lamarre
3,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 6 mois
En l’espace de 15 jours, nos dirigeants viennent de sortir 2 slogans publicitaires issus d’un brainstorming pour traiter les problèmes du système de santé. « Secourisme à l’envers » et aujou...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17