"Je divise la durée de certaines consultations par deux grâce à mon assistante médicale " | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je divise la durée de certaines consultations par deux grâce à mon assistante médicale "

Exercer la médecine générale en se concentrant sur la relation avec le patient et en déléguant la paperasse administrative, c'est bien le rêve de la plupart des médecins de famille. C'est désormais une réalité pour le Dr Nicole Mezonnet, installée à Remungol en Bretagne. La praticienne emploie depuis un an une assistante médicale. Elle détaille pour Egora les avantages de ce système qui a facilité son exercice.
 

 

Egora.fr : Qu'est-ce qui vous a motivée à embaucher une assistante médicale ?

Dr Nicole Mezonnet : Il me trottait dans la tête depuis quelque temps d'augmenter mon secrétariat présentiel. Je travaillais avec une secrétaire deux après-midi par semaine pour ma comptabilité et mes scans et avec un secrétariat déporté pour la gestion des rendez-vous. Puis il y a eu deux départs en retraite non remplacés de médecins généralistes de la commune d'à côté. Ils étaient trois. Le dernier s'est retrouvé tout seul. Nous avons donc décidé, chacun dans nos cabinets, de nous associer. A nos deux communes, nous avions donc 9.000 patients à gérer. Il a fallu augmenter le nombre de patients vus par jour, alors que nous étions déjà à saturation. Mon confrère a arrêté le "sans rendez-vous". Quant à moi qui travaillais déjà sur rendez-vous, il a fallu que j'augmente la cadence. D'où l'idée d'une assistante médicale pour gérer la facturation, prendre la tension, le poids, la taille… En trois semaines, j'avais trouvé mon assistante et j'ai obtenu la subvention de la sécu.

 

Comment avez-vous recruté votre assistante médicale ? Quelle est sa formation ?

Les assistantes médicales sont tenues de faire une formation en trois ans. Elle est inscrite à l'IFSI de Pontivy qui s'est positionné pour la formation des assistantes médicales. Mais le cahier des charges de la formation n'est toujours pas sorti et avec le Covid, tout a été suspendu. Je pense qu'il va y avoir un report. Elle a un bagage de secrétariat puisqu'elle était secrétaire d'État-major dans l'armée. Il s'agit d'une de mes patientes.

 

Elle travaille avec vous depuis un an, sans formation. Comment faites-vous ?

Je l'ai formée. On a mis en place une vingtaine de protocoles que l'on a signé toutes les deux et qui lui permettent de prendre des décisions au téléphone en fonction des appels. C'est un organigramme avec oui et non en fonction des réponses des patients. Elle sait donc s'il faut me passer la communication, transférer au 15 ou prendre un rendez-vous, et dans quel délai. Une fois que les patients sont en cabinet, elle gère les feuilles de soin, l'encaissement… Et en fonction du motif de consultation, elle va avoir un certain nombre d'examens à faire, comme la prise de poids, de tension ou de taille, l'acuité visuelle. Pour les certificats de sport, elle réalise un électrocardiogramme, geste auquel je l'ai formée. Sur certaines consultations, comme les certificats de sport par exemple, elle me diminue mon temps d'examen de 50%. Du coup j'ai réduit mes créneaux de consultation.

 

Comment avez-vous organisé sa formation ?

Au départ, elle a tourné avec moi. Pendant une bonne semaine, elle m'a regardé faire...

26 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…