Covid : 9 fois plus de décès et d’entrées en soins critiques chez les non-vaccinés | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Covid : 9 fois plus de décès et d’entrées en soins critiques chez les non-vaccinés

Selon une étude de la Drees publiée ce lundi 15 novembre, il y a environ 9 fois plus de décès et d’entrées en soins critiques parmi les personnes non vaccinées contre le Covid-19 que parmi celles qui possèdent un schéma vaccinal complet.

 

En appariant les données de trois bases (SI-VIC, SI-DEP et VAC-SI), la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dénombre, entre le 4 octobre et le 31 octobre, 52 décès pour 1 million de Français de 20 ans et plus qui n’ont pas reçu d’injection. Seulement 6 décès ont été rapporté chez les personnes qui possèdent un schéma vaccinal complet. Ainsi, la Drees note 9 fois plus de décès chez les premiers que chez les vaccinés, à taille de population comparable.

De même, les personnes de la même tranche d’âge qui n’ont pas reçu de dose ont plus de risque d’entrer en soins critiques : il y a environ 9 fois plus d’entrées dans ces services chez les non-vaccinés que chez les personnes complètement vaccinées, à taille de population comparable. En effet, si le nombre d’entrées en soins critiques pour les non-vaccinées est "stable" (29 pour 1 million), il demeure nettement supérieur à celui des vaccinés (3 pour 1 million), qui est pourtant en "augmentation" sur la dernière semaine d’octobre.

Ainsi, les non-vaccinés représentent 51% des admissions en soins critiques et 44 % des admissions en hospitalisation conventionnelle, alors qu’ils ne sont que 11% au sein de l’ensemble de la population âgée de 20 ans ou plus. De leur côté, les personnes complètement vaccinées représentent 42% des patients admis en soins critiques - et 48 % de ceux admis en hospitalisation conventionnelle – mais elles représentent la majorité de la population de cette tranche d’âge (86%).

 

Des tests positifs en hausse

La Drees a également analysé les données issues des dépistages, alors que l’épidémie repart. Entre le 25 et le 31 octobre, dix jours après la fin de la gratuité des tests, elle constate que le nombre de RT-PCR positifs pour 100.000 habitants de 20 ans ou plus "continue d’augmenter" : il est de 155 pour 100.000 habitants non vaccinés (133 la semaine précédente) et de 38 pour 100.000 habitants totalement vaccinés de la même population (31 la semaine précédente).

Ainsi, il y a environ 4 fois plus de tests positifs parmi les non-vaccinés que ceux qui ont un schéma vaccinal complet.

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…