Tollé contre Sanofi qui veut avantager les États-Unis en cas de découverte d'un vaccin contre le Covid-19 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Tollé contre Sanofi qui veut avantager les États-Unis en cas de découverte d'un vaccin contre le Covid-19

Alors que Sanofi a évoqué la possibilité de réserver la primeur d'un éventuel vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, l'idée provoque une série de réactions indignées et pousse à réagir Bruxelles comme le Gouvernement français.

 

"Le vaccin contre le Covid-19 doit être un bien d'utilité publique et son accès doit être équitable et universel", a déclaré ce jeudi 14 mai un porte-parole de la Commission européenne, Stefan de Keersmaecker, au lendemain de propos tenus par Sanofi. Pour le Premier ministre français, Edouard Philippe, "l'égal accès de tous au vaccin n'est pas négociable". Mercredi 13 mai, le groupe pharmaceutique avait, en effet, prévenu qu'il réserverait éventuellement aux Etats-Unis la primeur d'un éventuel vaccin contre le Covid-19. Et ce, parce que les autorités américaines ont investi dans son développement.

Dans un entretien à l'agence Bloomberg, le directeur général de Sanofi, Paul Hudson, indique en effet que les Etats-Unis pourraient bénéficier d'une avance de plusieurs jours ou semaines. Ces déclarations ont suscité une vague de réactions dans le monde politique français. Le chef de file des socialistes, Olivier Faure, a dénoncé les "jeux du marché", évoquant le bien-fondé d'une nationalisation. De son côté, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a appelé au "patriotisme économique", indiquant que Sanofi "n'est plus une entreprise française". 60% des actionnaires du groupe sont des investisseurs étrangers.

Face à ces réactions indignées, la secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont assuré avoir contacté Sanofi et obtenu la garantie qu'un vaccin serait accessible à tous. Depuis mercredi soir, le groupe martèle également qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir quant au fait que certains pays seraient privés de ce traitement.

Le monde "ne sera pas démuni" si un laboratoire comme Sanofi trouve un vaccin, a approuvé le virologue Bruno Lina, membre du...

24 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…