"C'est un trésor national" : Gabriel Attal place le dossier de l'hôpital "en haut de la pile"

15/01/2024 Par Louise Claereboudt
Politique de santé
En déplacement au CHU de Dijon, samedi 13 janvier, aux côtés de Catherine Vautrin, nouvelle ministre du Travail et de la Santé, le Premier ministre a promis "un investissement massif" pour l'hôpital, chiffré à "32 milliards d'euros supplémentaires" sur les "cinq ans à venir". "Une hausse" en réalité déjà prévue, selon le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), qui dénonce un "effet d'annonce".

    "Je le dis, notre hôpital et nos soignants, c'est un trésor national", a affirmé le Premier ministre, ce samedi, à l'issue d'une visite au CHU de Dijon, aux côtés de la nouvelle ministre du Travail, de la Santé, et des Solidarités, Catherine Vautrin. Alors que l'hôpital traverse une crise d'ampleur inédite, Gabriel Attal a déclaré placer le sujet en "haut de la pile", promettant "la poursuite d'un investissement massif". Devant la presse, il a chiffré à "32 milliards d'euros supplémentaires" sur les "cinq ans à venir" l'investissement prévu dans le système de soins. Un montant a priori déjà prévu, puisqu'il correspond à la "hausse du budget de la branche maladie qui a été adoptée dans la dernière loi de financement de la Sécurité sociale", a indiqué Matignon. Sur l'hôpital spécifiquement, "la hausse de moyens sera de +3 milliards en 2024 par rapport à 2023". "Le prochain budget que mon Gouvernement aura à présenter sera un budget historique pour l'hôpital public", a ajouté Gabriel Attal, après avoir échangé 50 minutes avec les soignants du CHU. "On rattrape des décennies de sous-investissement et évidemment il faut plusieurs années pour que ça se ressente jusqu'à l'aide-soignant, au médecin qui est ici, à l'hôpital", a-t-il admis.

  "Effets d'annonce" "Arrêtons ces effets d'annonce qui n'en sont pas, c'est véritablement jouer avec les nerfs des hospitaliers et des acteurs du monde de la santé", s'est insurgé le président de la FHF, Arnaud Robinet, au micro de Franceinfo ce lundi. Ces 32 milliards "ont été votés dans le cadre de la loi de programmation des finances publiques en décembre", a ajouté celui qui est également maire de Reims (Horizons). "Il faut arrêter de nous raconter des histoires", a dénoncé le Pr Philippe Juvin, député LR des Hauts-de-Seine, sur le plateau de BFMTV. "Gabriel Attal annonce 32 milliards, et sa porte-parole ajoute : on les a déjà donnés. On nous prend pour quoi ?", a de son côté lâché le Dr Jean-François Cibien, président de la coalition Action praticiens hôpital. "Ce n'est que de la ‘com’. Ce qu'on veut, c'est du dialogue social, le détail des investissements, une feuille de route claire."  

"Pour l'hôpital, l'enjeu, c’est de financer à leur juste niveau l'investissement, les revalorisations salariales et l'inflation. Or, nous sommes en attentes d'arbitrages majeurs, sans lesquels le budget 2024 est d'ores et déjà insuffisant !", a regretté Arnaud Robinet, dans un message posté sur son compte X (anciennement Twitter). "Il est d’ores et déjà admis que cette hausse programmée du budget de la santé sera insuffisante, la hausse naturelle des dépenses de santé étant supérieure !", a jugé sévèrement le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (Sphar-e), dans un communiqué, dénonçant "un bel effet d’annonce qui ne trompera personne".

[avec AFP, BFMTV et Franceinfo]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

20 commentaires
Photo de profil de Romain L
12,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 5 mois
Nous sommes gouvernés par une caste d'oligarques qui, forts des médias qui leur appartiennent, ont placé Mr Macron et ses prédécesseurs pour faire le sale boulot et trahir ce pays depuis 50 ans. Nos g...Lire plus
Photo de profil de Yves Adenis-Lamarre
3,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
Catastrophe de catastrophe! chacun sait que plus une pile est élevée, plus elle a de chance de se casser la figure, et moins on a de chance de retrouver les morceaux pour solutionner l'élément le plus...Lire plus
Photo de profil de Pierre Berton
388 points
Autre spécialité médicale
il y a 5 mois
Nous sommes tous embarqués sur le même rafiot. Ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain de nos déslllusions. Même si Ponce Pilate a dit "Qu'est-ce que la vérité?" la vérité à mon avis c'est qu'ils ne ...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17