Prévention

Les kinés pourront dispenser les rendez-vous de prévention

La Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) a annoncé avoir obtenu du ministre délégué à la Santé que les kinés soient intégrés aux rendez-vous de prévention aux âges clés de la vie.  

13/06/2024 Par Louise Claereboudt
Santé publique Kiné
Prévention

"C'est une belle avancée pour la profession et pour la population !", s'est réjoui Sébastien Guérard, président de la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducations (FFKMR), dans un post publié sur X ce jeudi 13 juin. Le syndicat a en effet réussi à obtenir du ministère de la Santé que les kinés soient intégrés aux rendez-vous de prévention aux âges clés de la vie. Et ce, au même titre que les médecins, les infirmières, les sages-femmes et les pharmaciens. Le Conseil national de l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes (Cnomk) a également remercié le Gouvernement d'avoir répondu "à sa demande constante". 

— Sébastien Guérard (@SbastienGUERAR2) June 13, 2024

Le dispositif Mon bilan prévention "permet dès à présent, à chaque Français appartenant à 4 tranches d'âge (18-25 ans, 45-60 ans, 60-65 ans, 70-75 ans) d'accéder simplement à une nouvelle offre personnalisée pour prendre le temps, lors d'un échange avec un professionnel de santé (médecin, infirmier, pharmacien, sage-femme et prochainement masseur-kinésithérapeute), de faire le point sur sa santé et ses habitudes de vie", indique le compte-rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 12 juin, lors duquel Frédéric Valletoux a annoncé l'inclusion des kinés dans le dispositif.

En cours de déploiement, il doit être généralisé "au cours des prochains mois", est-il encore précisé. Pour rappel, une première phase pilote avait été organisé dans les Hauts-de-France en 2023. Des plans de communication en direction des soignants amenés à réaliser ces rendez-vous de prévention seront mis en place. Au total, "plus de 20 millions de personnes" sont concernées par le dispositif "sur l'année à venir". Elles recevront une invitation directement de l'Assurance maladie. Les patients n'auront pas à avancer les frais pour ces bilans, qui seront pris en charge à 100%.

En amont de ces rendez-vous, les Français qui sont dans les classes d'âge concernées devront remplir des auto-questionnaires via Mon Espace santé. A ce jour, "plus de 120 000 personnes ont déjà rempli" ce document, d'après la note ministérielle.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17