Gabriel Attal à l'Assemblée nationale

Gabriel Attal à l'Assemblée nationale ce mercredi 3 avril 2024

Obligation de garde : "Je tiendrai (ces) engagements" si 100% du territoire n'est pas couvert, assure Attal

Fin janvier, "j'ai dit que je souhaitais que 100% du territoire soit couvert par un SAS à l'été, et que si ce n'était pas le cas, j'étais prêt à rétablir des obligations de garde. Je tiendrai (ces) engagements", a assuré le Premier ministre, Gabriel Attal, ce mercredi 3 avril à l'Assemblée nationale.

03/04/2024 Par Sandy Bonin
Permanence des soins
Gabriel Attal à l'Assemblée nationale

Gabriel Attal à l'Assemblée nationale ce mercredi 3 avril 2024

"Mon Gouvernement présentera d'ici le mois prochain un décret sur la généralisation des SAS", a-t-il dit. Il répondait à une question de la députée du Loir-et-Cher Mathilde Desjonquères (Modem), inquiète du devenir d'une plateforme locale équivalente mais pas encore labellisée, qui a selon des travaux universitaires fait ses preuves.

"Évidemment, il faut faire en sorte que des plateformes comme celles que vous évoquez [...] puissent être reconnues comme SAS, c'est ce à quoi nos services travaillent", a précisé Gabriel Attal.

Face à la croissance des déserts médicaux, il a aussi promis de "réunir prochainement les doyens, les présidents d'université et agences régionales de santé" pour "créer davantage de places" pour les étudiants en médecine.

L'exécutif a déjà "fait évoluer le 'numerus clausus'  vers un 'numerus apertus'" mais "il faut aller plus loin", a-t-il jugé. Il a renouvelé son engagement d'augmenter le nombre d'assistants médicaux pour "libérer du temps médical". "On était à 6 000 quand j'ai été nommé Premier ministre", ce sera "8 000 cet été, et 10 000 à la fin de l'année.  C'est 2,5 millions de consultations de plus pour les Français", a-t-il assuré.

Il a enfin réitéré sa promesse de "lutter contre les rendez-vous non honorés", en "faisant payer" les patients qui ne se "présentent pas, sans prévenir à l'avance".

[avec AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

10 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Fabien Bray
5,3 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 3 mois
Difficile d'être plus à côté de la plaque que ça... On manque de médecins, on n'arrive pas à avoir de rdv rapides. Pas de problème on va créer une hotline téléphonique qui pourra vous confirmer qu'...Lire plus
Photo de profil de L. K.
2,2 k points
Débatteur Passionné
Aide Médicale Urgente
il y a 3 mois
Il ne tiendra rien du tout quand la plupart seront partis à l'étranger. Au Canada les généralistes peuvent gagner de 250 000$ à 500 000$ (extrême) en étant socialement mieux valorisés donc avec une p...Lire plus
Photo de profil de Francois Cordier
1,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 2 mois
"Je tiendrai (ces) engagements", a assuré le Premier ministre, Gabriel Attal" Le mec confond donner des ordres (lui) et tenir des engagements (les autres) ! Il fallait dire: "JE les engage et ILS ti...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17