Pénurie de médecins : le ministre de la Santé allemand annonce un déplafonnement de la rémunération des généralistes

16/01/2024 Par Aveline Marques
International
En réponse à la grève des médecins et alors que le pays souffre du manque de praticiens, le ministre de la Santé fédéral allemand, Karl Lauterbach, a annoncé le 9 janvier dernier une réforme d'ampleur de la rémunération des médecins de famille. Objectif : améliorer les conditions d'exercice et désengorger les cabinets. 

 

"Nous sommes à la veille d'une très grande réforme dans la manière dont nous souhaitons rémunérer les médecins généralistes, mais aussi les spécialistes", a lancé Karl Lauterbach, ministre de la Santé fédéral, lors d'une conférence de presse le 9 janvier qui faisait suite à une rencontre avec les organisations de médecins. 

En réponse à la grève des médecins de ville et aux difficultés d'accès aux soins sur certains territoires - notamment ruraux - le ministre a annoncé qu'une loi, qui sera présentée en janvier, mettra fin au système de plafonnement de la rémunération des médecins généralistes. A l'heure actuelle, les médecins sont tenus par une enveloppe de soins de ville négociée au niveau fédéral, puis déclinée au niveau de chaque Land et de chaque praticien. Lorsqu'un médecin dépasse le volume d'actes initialement prévu pour chaque trimestre, chaque acte supplémentaire est rémunéré de manière dégressive par l'assurance maladie obligatoire en fonction de la consommation de l'enveloppe globale, voire non pris en charge. L'an dernier, les rémunérations des pédiatres avaient déjà été déplafonnées. 

Pour désengorger les cabinets, le ministre veut également annualiser le forfait rémunérant le suivi des patients chroniques, jusqu'ici trimestriel. "Le forfait trimestriel entraîne souvent une convocation au cabinet du patient, juste pour que le forfait puisse être payé au médecin", a pointé Karl Lauterbach, jugeant que ces consultations au cabinet ne sont pas toujours "nécessaires". Une seule consultation au cabinet par an suffira désormais pour toucher le forfait, ce qui devrait libérer du temps pour prendre en charge les patients nécessitant réellement un examen présentiel. En parallèle, pour les patients suivis, les médecins pourront délivrer les ordonnances et les arrêts maladie par téléphone. 

Par ailleurs, un forfait sera mis en place pour valoriser les médecins qui effectuent des visites à domicile et prennent en charge de nombreux patients. 

D'autres mesures visant à lutter contre la "bureaucratisation excessive" et à favoriser la "numérisation", comme la mise en place d'un dossier médical partagé en 2025, ont été annoncées. Enfin, le ministre estime nécessaire d'augmenter le nombre d'étudiants en médecine formés chaque année. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

6 commentaires
Photo de profil de Olivier Perrin
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
On serait prêt à se contenter de 35 à 40 € avec un plan de réévaluation annuel, la suppression du rosp et du forfait structure, une réévaluation du forfait patients, et que la cpam aille voir ailleurs...Lire plus
Photo de profil de B M
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
Et donc, combien vaut une consultation en Allemagne?...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
5,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 5 mois
Actuellement le prix est de 76euro ....et sans les forfaits !...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17