La Rosp 2020 des médecins sera bien compensée

04/03/2021 Par Aveline Marques
Réunis ce jeudi matin en commission paritaire nationale, les syndicats de médecins et la Cnam sont parvenus à un accord sur la compensation de la Rosp 2020, fortement impactée par le Covid, pour les médecins traitants comme pour les gastro-entérologues et les cardiologues.
 

Bonne nouvelle pour les médecins éligibles à la Rosp. Syndicats et Cnam ont acté ce matin l'application d'une mesure compensatoire pour la Rosp des médecins traitants de l'adulte et de l'enfant et de la clause de sauvegarde pour les cardiologues et les gastro-entérologues. Pour les médecins traitants, les syndicats ont approuvé "à l'unanimité" la proposition de MG France consistant à appliquer un coefficient correcteur, informe le Dr Luc Duquesnel, président des Généralistes-CSMF. Ce coefficient correcteur viserait à combler le différentiel entre l'évolution importante de la patientèle en 2020 (+1.3% pour les médecins traitants de l'adulte et +14% pour les médecins traitants de l'enfant) et l'évolution naturelle de la Rosp, impactée par le Covid (+0.9% pour les MT de l'adulte et +8.9% pour les médecins traitants de l'enfant par rapport à 2019) : la fermeture des plateaux techniques et le non-recours aux soins du fait du confinement ont entrainé une chute des indicateurs de dépistage du cancer ou encore de suivi des pathologies chroniques. En l'absence de mesure compensatoire, les bénéfices de l'augmentation de la patientèle auraient donc été amoindris.

Ce coefficient correcteur (1.0040 pour les MT de l’adulte et 1.05 pour les MT de l’enfant) correspond à une rallonge de 1.1 million d'euros pour la Rosp MT adultes et 600 000 euros pour la Rosp MT enfants. "L'augmentation actuelle était inférieure à ce qu'on était en droit d'attendre avec l'augmentation de la patientèle. Il était important qu'on valorise la Rosp à la hauteur de l'effort qui a été consenti", salue le Dr Jacques Battistoni, président de MG France. Pour les Rosp spécialistes qui sont naturellement en baisse du fait de la fermeture de nombreux cabinets au printemps 2020, syndicats et Cnam ont approuvé l'activation de la clause de sauvegarde. La Rosp 2020 de ces spécialistes sera donc au même niveau qu'en 2019, et non en baisse de 3.3% pour les cardiologues, et de 8% pour les gastro-entérologues, si aucune mesure n'avait été prise. "La décision prise conjointement par les partenaires conventionnels permet donc de tenir le calendrier prévu pour les versements à fin avril", indique la Cnam.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17