"Contre le paiement à l'acte, j'ai choisi l'anarchie solidaire du partage d'honoraires" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Contre le paiement à l'acte, j'ai choisi l'anarchie solidaire du partage d'honoraires"

Ici, chaque consultation payée par un patient va dans un pot commun. Les quatre médecins généralistes associés de cette maison de santé de Gironde ont fait le choix militant du partage d'honoraires. Une manière de se détacher du paiement à l'acte, de gagner en qualité de vie… malgré quelques contraintes de temps en temps. Le Dr Stéphane Fraize, associé depuis trois ans, raconte le fonctionnement quotidien de ce groupe original.

 

"Le partage d'honoraires, j'en avais entendu parler quand j'étais dans mon ancien cabinet seul. Je savais que ça existait, même si ce n'était pas très fréquent. J'avais trouvé ça intéressant pour se détacher de la course à l'acte et d'une forme de frustration liée au fait que plus on essaye de prendre du temps avec les patients, de faire une médecine qualitative et moins on gagne d'argent.

J'ai été installé seul à la campagne pendant plusieurs années. Pendant deux ou trois ans, j'ai rejoint une maison de santé construite à l'initiative des professionnels. J'avais des collègues, on était dans les mêmes bâtiments, avec une base de patients en commun mais sans aucune dynamique de groupe particulière. C'était de la cohabitation cordiale, et ça s'arrêtait là.

Quand j'ai quitté ce cabinet, j'ai appris par le bouche-à-oreille qu'une équipe, à proximité de Bordeaux, construisait un nouveau bâtiment et cherchait à s'agrandir à ce moment-là. C'est comme ça que s'est fait le contact. Ils fonctionnaient depuis quelques années en partage d'honoraires.

Aujourd'hui, on est quatre associés, plus un remplaçant fixe qui intégrera le groupe dès qu'il sera thésé. On sera donc cinq. On a une équipe étoffée, avec trois infirmiers, deux psychologues, deux sages-femmes, deux orthophonistes, un ostéo, une infirmière Azalée depuis quelques mois et trois accueillants. Cette pratique est basée sur une relation de confiance. Et la confiance, elle se construit.

Quand je suis arrivé...

23 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…