Comment un ex-collaborateur d’Olivier Véran a tenté de négocier une commission sur une vente de masques | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Comment un ex-collaborateur d’Olivier Véran a tenté de négocier une commission sur une vente de masques

L’ancien assistant parlementaire d’Olivier Véran a exigé une commission en pourcentage du prix sur chaque masque FFP2 vendu lors d’une obscure négociation, révèle Médiapart. Il a démissionné de son poste.  

 

Selon Mediapart, un ancien collaborateur d’Olivier Véran a tenté, vainement, de toucher une commission sur une vente de masques organisée à la mi-mars. Tewfik Derbal, devenu ensuite collaborateur d’une députée LREM, Émilie Chalas, lors de la nomination d’Olivier Véran, aurait monnayé cette commande alors que la France était en pleine pénurie de protections.  

D’après le site, tout commence lorsqu’une société lance un appel sur les réseaux sociaux, en mars, affirmant se trouver en possession d’une grande quantité de masques FFP2 provenant de Chine. Le cousin de Tewfik Derbal tombant sur l’un de ces messages propose de mettre la société en relation avec “un contact” d’Olivier Véran.  

C’est à ce moment que l’ancien assistant parlementaire du ministre débute les négociations. “Je suis en lien avec la personne qui gère cette situation [la pandémie de Covid-19, ndlr] au sein du ministère”, affirme-t-il à la société d’après Médiapart. Puis demande “comment” sont gérés, habituellement “les apporteurs d’affaires”.  

Dans la nuit du 16 au 17 mars, l’ex-collaborateur de Véran envoie un second message confirmant “l’intérêt du produit proposé de la part des autorités” et en profite pour envoyer un “contrat d’apporteur d’affaires”. “Je vous joint [sic] un contrat d’apporteur d’affaires accompagné d’un avenant afin de valider notre collaboration. Vous n’avez plus qu’à compléter la commission en pourcentage qui me revient et signer le contrat et l’avenant”, dit son message, que Mediapart a pu consulter.  

 

Augmentation du prix du masque à l’unité  

Tewfik Derbal demande alors une commission de 2% du prix sur chaque masque vendu. La société lui répond que ce n’est pas “l’usage” en matière d’import-export  car cela risque d’engendrer une hausse du prix du masque. Selon les chiffres avancées par Mediapart, cette commission implique une hausse du prix de 0,6 centimes, les masques passant de 2,60 euros pièce à 2,66 euros pièce.  

Finalement, après discussion, l’ancien collaborateur aurait fini par une légère baisse de sa commission, la faisant descendre...

17 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…