"Il y a un complot très haut placé contre moi" : le Pr Raoult réagit à la poursuite de l’Ordre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Il y a un complot très haut placé contre moi" : le Pr Raoult réagit à la poursuite de l’Ordre

Invité par Cnews à réagir sur la plainte déposée par l’Ordre des médecins à son encontre, le célèbre infectiologue marseillais a affirmé, ce mercredi 18 novembre, qu’il savait “depuis longtemps” qu’un complot “très très haut placé” était mené contre lui.
 

Depuis l’annonce d’une plainte déposée à son encontre par l’Ordre des médecins, le Pr Didier Raoult, habitué des entretiens télévisés, s’était montré particulièrement discret. Ce mercredi 18 novembre, le défenseur de l’hydroxychloroquine a brisé le silence en s’exprimant dans le “Morandini Live” sur Cnews. Sans surprise, l’infectiologue marseillais a été invité à réagir à la procédure lancée contre lui il y a près d’une semaine.

“Je savais depuis longtemps qu'il y avait un complot très très haut placé. Je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout”, a-t-il lancé au journaliste Jean-Marc Morandini. On m'avait prévenu très tôt. On m'a dit 'Tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l'Ordre des médecins'. Il va y avoir une plainte aussi auprès du procureur de la République de Marseille.”

 

 

Si le Pr Didier ne s’est pas exprimé davantage sur ceux qui auraient élaboré ce “complot”, il a déploré la “négligence du travail artisanal de la médecine” dans cette crise sanitaire : “Je crois que notre pays n’a pas géré cette maladie comme une maladie, mais comme une affaire purement politique sans se préoccuper spécifiquement du soin et avec une vision qui pense qu'il existe une autorité scientifique qui s'impose au scientifique. Ce qui est délirant.”

Il a, en ce sens, visé le président du Conseil de l’Ordre, dans une autre vidéo, publiée cette fois par l’IHU Méditerranée Infection, en estimant qu’il “ne détient pas la vérité scientifique. Il détient un pouvoir de décision et éventuellement un pouvoir de nuisance.” “L'ancien président du Conseil de l'Ordre à Marseille était un ami, cette histoire aurait été classée sans suite, a-t-il assuré. Tout ça ne dépend pas de moi mais des gens qui ont été élus, qui aiment ce que je suis ou qui n'aiment pas ce que je suis. Je suis la quintessence de l'universitaire. Pour l'instant, ce n'est pas très aimé par ce conseil.”

Dénonçant le...

“combat qui s'est dressé à Marseille entre les non-universitaires et les universitaires”, le Pr Raoult a également confié que “parmi les gens qui ont porté plainte” contre lui, beaucoup “ont été très vexés que l'on dise que leur financement par Gilead avait influencé leur jugement”. Une pique adressée à la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), qui avait déposé une plainte contre lui en juillet auprès du Conseil départemental de l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône, et, selon lui, “très financée par Gilead et qui n’accepte pas qu’on dise que c’est un conflit d’intérêts”.

Quant à ceux qui l’accusent de ne pas avoir une approche scientifique, Didier Raoult a jugé ces attaques “risibles”.“Dire que j'ai une approche qui n'est pas scientifique c'est ridicule à un point qui est difficile à tenir”, a-t-il déclaré. Indiquant être “le plus cité en Europe sur les maladies infectieuses et la microbiologie depuis plus de 20 ans” et le deuxième “plus cité sur les sciences en France”, Didier Raoult a déclaré qu’il souhaitait “que tout ça se termine le plus simplement du monde”.

[avec Cnews et BFMTV]

 

102 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…