La pendaison d’un pompier simulée lors d’une manif antivax en présence du Pr Perronne et de Martine Wonner

05/07/2021 Par Marion Jort
Faits divers / Justice
Lors d’une manifestation organisée samedi 3 juillet par des anti-vaccins à Nancy, des participants ont simulé la pendaison d’un pompier. Les appels à la sanction se multiplient depuis, notamment à l’encontre de la député Martine Wonner et du Pr Christian Perronne, tous deux présents lors de l'événement.  

Une “mise en scène morbide”. C’est ainsi qu’a qualifié le ministre de l’Intérieur, les débordements d’une manifestation ayant réuni plusieurs centaines d’anti-vaccins à Nancy, ce samedi 3 juillet. Venus pour protester contre la vaccination contre le Covid-19, en présence notamment de la controversée Martine Wonner ou du Pr Christian Perronne, les participants ont, en effet, décidé de s’en prendre aux pompiers, qui participent activement à la campagne vaccinale dans le département.  

Après avoir affiché une pancarte “le Sdis m’a tué”, ils ont simulé la pendaison d’un mannequin, habillé en tenue de pompier. Ni la députée ni le professeur Perronne ne sont alors intervenus. Quelques instants plus tard, Martine Wonner a pris la parole, succédant à un intervenant ayant profité de sa prise de parole pour affirmer que les seniors avaient été “sacrifiés”, comparant le Covid à un “génocide” et appelant à “remettre la guillotine” pour “guillotiner le Gouvernement”. La médecin, elle, a déclaré que la “colère” devait se “traduire, dans quelques mois, dans les urnes”.  

Très choqué par la scène de pendaison, le maire de Nancy a annoncé son intention de porter plainte. "Cette mise en scène et cette attaque sur la voie publique sont intolérables. Tout mon soutien aux sapeurs-pompiers du Sdis54 sans qui la vaccination ne serait pas aussi élevée en Meurthe-et-Moselle", a écrit l'élu sur Twitter. “Nos sapeurs-pompiers sont sur tous les fronts pour protéger nos concitoyens : Covid, feux de forêt, accidents de la vie quotidienne… Je soutiens pleinement le maire dans son action en justice face à cette mise en scène morbide”, a également appuyé Gérald Darmanin sur le réseau social.  

“Une étape de plus a été franchie”, proteste de son côté le Dr Jérôme Marty. “Mr le Ministre, Mr le président, l’UFML-S n’attendra pas les bras croisés qu’un vaccinateur se fasse agresser ou pire… Cela fait des mois que...

nous en parlons, et nous ne voyons rien venir. Qu’attendez-vous?”, écrit le président de l’UFML-S dans un communiqué, rappelant au passage que les soignants qui défendent l’intérêt de la vaccination, subissent depuis plusieurs mois des agressions verbales. “Certains se voient promis à des procès et/ou à des exécutions. D’autres reçoivent des menaces de mort plus ‘individuelles’. Mr le Ministre, Mr le président, cela n’a rien d’un jeu ! Celles et ceux qui sont intervenus lors de cette manifestation portent une très lourde responsabilité par la diffusion de fake-news”, poursuit Jérôme Marty.  

Le syndicat reproche au ministère son inaction. “Mr le Ministre, Mr le président, le Maire de Nancy a fait ce jour un signalement au procureur de la République, que ferez-vous? Qu’allez-vous faire pour protéger celles et ceux qui, à la pointe du combat contre la Covid-19, portent cette campagne de vaccination ? Il est temps d’intervenir”, affirme-t-il.   La députée Martine Wonner, qui relaie régulièrement de fausses allégations autour du Covid fait l'objet d'une plainte devant l'Ordre des médecins. Le Pr Christian Perronne, ancien chef de service à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (APHP), a, lui, été démis de ses fonctions en décembre après des propos  polémiques sur la pandémie. Sur Twitter, Martine Wonner a assuré qu'"aucune attaque contre le Sdis 54" n'avait été proférée. Elle a indiqué que "le mannequin représentait un pompier du Sdis 25 présent à Nancy qui a une histoire personnelle manifestement douloureuse".

Sur Twitter, le Sdis54, a également fait savoir qu’une plainte avait été déposée.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
22 débatteurs en ligne22 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17