HTA essentielle : près d’une HTA sur deux en pédiatrie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

HTA essentielle : près d’une HTA sur deux en pédiatrie

Hypertension essentielle : près d’une HTA sur deux en pédiatrie
[JOURNEES PARISIENNES DE PEDIATRIE 2019] L’hypertension artérielle essentielle est fréquente chez l’enfant et aussi grave que l’hypertension secondaire. L’hypertension artérielle essentielle était jusqu’à présent considérée comme assez rare en pédiatrie, et l’on considérait que la majorité des HTA pédiatriques sont secondaires. « En fait, près d’une HTA pédiatrique sur deux est essentielle » , a souligné le Pr Tim Ulinski, chef de service de l’unité fonctionnelle de néphrologie pédiatrique à l’hôpital Armand Trousseau de Paris. La prévalence de l’hypertension artérielle (HTA) est estimée entre 3 et 5 % entre 0...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…